Maurice Rousseau

Extrait

Si l’opération Loyton est bien documentée, notamment grâce à Gérard Villemin et son site
http://www.resistance-deportation.org/, l’opération indépendante dans la zone nord de Loyton l’est quant à
elle beaucoup moins.


« Le lieutenant Joseph Maurice Rousseau, du 1er bataillon parachutiste canadien, se porte volontaire et est rattaché au 2nd SAS le 05 septembre 1944 dans l’espoir de combattre. Il n’a pas à attendre longtemps et se voit confier, dans les jours suivants, le commandement d’une opération indépendante au nord de la zone de l’Opération Loyton dans l’Est de la France ».


En marge de l’opération, l’équipe sous commandement du Lieutenant canadien Joseph Maurice Rousseau est parachutée dans la nuit du 09 au 10 septembre 1944 au nord de la zone Loyton avec pour mission de saboter
dans le secteur de Blâmont – Lunéville, les voies de communication et de repli Nancy – Strasbourg des allemands : Route Nationale n°4 et voie ferrée. L’équipe agira indépendamment du groupe principal, et en dehors d’une implication locale. Après avoir traité leurs objectifs, ils doivent rejoindre la base principale de Loyton ou s’exfiltrer à travers les lignes…