Un dernier hommage à Gérard Tourangeau

La nièce de Gérard Tourangeau partage les souvenirs de guerre de son oncle.

Bonjour

Je vous fait parvenir des photos et mes découvertes sur mon oncle.
Vous avez sa photo de marin que nous avons trouvée dans nos photos de famille, mais il a quel âge?
C’est difficile à dire.

Gerard Tourangeau

Gérard  Tourangeau

Ma mère m’a raconté que mon oncle est arrivé une journée et a dit à sa mère: « Je me suis enrôlé dans la marine. » Sa mère a dit pourquoi? Il a dit: « Ça, c’est  mon devoir. Je dois contribuer à défendre mon pays… Cela a toujours été un beau métier pour moi. »

Après la guerre, il a travaillé à la base à Montréal-Est sur la rue Hochelaga jusqu’à sa retraite.

Lors du naufrage de l’Athabascan, c’est  l’homme tout enroulé dans les bandages que vous voyez sur cette photo.

2015-08-05 18.08.41photo tiré du livre Unlucky Lady

Il a raconté à ma mère lorsqu’il a vu cette photo : « C’est moi lorsque j’ai été récupéré par les Allemands.
C’est une infirmière allemande très gentille qui m’a recouvert de bandages et a pris soin de moi en cachette. »

Quand les Allemands l’ont surpris, ils l’ont poussé et ordonné d’aller faire autre chose, de ne plus s’occuper de lui. Qu’il pouvait bien mourir. Malgré tout, il a toujours été reconnaissant envers cette femme d’avoir pris un risque. Elle lui a probablement sauvé la vie, car il se serait infecté et sa peau aurait été bien plus marquée que cela. Malgré tout ce qui nous arrive parfois dans la vie, on réalise que d’autres personnes ont sans aucun doute vécu des moments difficiles. Il n’a pas été le seul. Ils ont été plusieurs à avoir tenté plein de choses pour sauver leur vie et celle des autres.

Nadine

Gérard Tourangeau, matelot breveté, fait prisonnier – la suite

Gérard Tourangeau

Voici la suite de ma deuxième rencontre virtuelle avec la nièce d’un marin fait prisonnier après le naufrage du destroyer canadien Athabaskan.

cropped-hmcs-athabaskan-11.jpg

Selon sa nièce, Gérard Tourangeau serait le numéro 6 sur ce montage fait à partir d’une photo prise du documentaire du naufrage de l’Athabaskan visionné en 2010 sur Historia.

Je ne vais pas réécrire toute l’histoire du naufrage sur mon blogue.

Vous trouverez la première partie ici…

Elle est de la plume d’Yves Dufeil. La suite se trouve facilement.

HMCS Athabaskan

Article original de ma première rencontre virtuelle.

Un autre héros de guerre méconnu.

J’aimerais savoir si mon oncle faisait partie de votre équipage car ma tante étant décédée, elle a légué des objets de l’époque de la guerre à mon fils qui est rendu à 20 ans maintenant et qui là me semble prêt à lire et à apprendre sur le sujet. Moi je me souviens un peu, mais il me manque des renseignements. Le livre sur le bateau a été légué au fils de mon oncle pouvez-vous m’en référer un. Il se nommait Gérard Tourangeau et m’a raconté lorsque le bateau a été attaqué et lui avait été brûlé au visage car lorsqu’il est ressorti à la surface, il est ressorti dans une flaque d’huile en flammes. Il m’a parlé de la guerre que très tard dans sa vie. Surtout de l’Allemagne. On en a su que très peu.
Je sais une chose vous êtes des hommes et ou vos oncles pères et autres parents sont des hommes fiers et remarquables…

Merci

Nadine m’a envoyé cet autre message…

Voici les médailles de mon oncle et une reproduction de la cloche de l’Athabaskan reçue par la Ville de Montréal lors d’une réception honorifique.

image 3

image 1

Nadine m’en a dit un peu plus au sujet de son oncle Gérard Tourangeau.

Pour ma part, ça me fait plaisir de vous informer de ce que nous savons car nos souvenirs avec lui sont fantastiques.

Je vais tenter d’aller prendre une photo de sa pierre tombale la semaine prochaine.

Je sais qu’il a terminé sa vie dans sa maison de Chambly avec sa femme et son drapeau au bout de son mât au bout de sa cour et qu’il allait  le saluer à chaque jour. Il était toujours bien vêtu et ses vêtements étaient toujours repassés de façon impeccable. Que ce soit ma tante ou non qui ait fait le repassage, je suis certaine qu’il le faisait lui même.

C’était exceptionnel de le voir travailler dans le garage aussi impeccable. Sans parler de son atelier où tout était rangé et classé de façon méticuleuse.

Mais le plus marquant pour toute la famille, c’est lors qu’il coupait la miche de pain ou partageait de la nourriture dans les assiettes. C’était en portions ou tranches tellement égales.

Jusqu’au jour où il nous a raconté son petit bout histoire  lorsqu’il était prisonnier avec d’autres marins en Allemagne et qu’ils étaient entre des planchers et qu’il avait réussi à obtenir des provisions de nourriture. Il devait les diviser de façon très égale entre tous pour ne pas créer de litiges en ces moments d’instance fragilité d’émotions où la faim peut justifier les moyens.

Je n’arrive toujours pas à croire qu’ils sont revenus d’Allemagne vivants.

Ce que j’aimerais savoir c’est la position de mon oncle dans le navire et comment il était avec les autres. Avec nous il était gentil discret et secret  et il adorait sa mère qu’il a gardée  chez lui avec ma tante jusqu’à sa mort .

Merci pour tout

Nadine

Gérard Tourangeau a été prisonnier au camp Marlag und Milag Nord. Un autre marin y était, Jim L’Esperance, et son fils avait partagé des photos que son père avait en sa possession.

a166527-v6 Jim L'Esperance 1945Jim L’Esperance

L’image suivante est tirée d’un documentaire sur l’Athabaskan diffusé sur Historia en 2010.

Milag und Marlag Nord 1

Gérard Tourangeau y est peut-être. Jim L’Esperance est à gauche dans la première rangée.

Cette même photo se retrouve dans le livre Unlucky Lady avec d’autres photos des prisonniers prises par les Allemands.

cover page 1

À suivre…

milagMarlag und Milag Nord

athab 2

photo prise des marins de l’Athabaskan, faits prisonniers,
qui retournent au Canada

ÉPILOGUE

Un nom sur une liste qui a maintenant un visage et une histoire…

marin Tourangeau

Gazette 11 August 1944 Athabaskan prisoners list

Jim L’Esperance’s Wartime Log

La version anglaise de Souvenirs de guerre…

Des artéfacts d’un marin prisonnier comme Gérard Tourangeau

Lest We Forget

Jim L'Esperance 001This was given to Jim L’Esperance by the Red Cross.

Jim L'Esperance 003

There was a letter sent with the Wartime Log.

Jim L'Esperance 010 (2)Life was very harsh for POWs in Marlag und Milag Nord. Food was scarce as well as heating.

Jim L’Esperance survived the sinking of HMCS Athabaskan.

He came close to being rescued by HMCS Haida.

Athabaskan sinking 1944taken from the book Unlucky Lady

That was not meant to be…

Haida with survivorsThe lucky few rescued
(taken from the book Unlucky Lady)

Jim L’Esperance used his Wartime Log to document his stay at Marlag und Milag Nord.

You can watch videos made in 1945 when the prisoners were liberated from the prison camp.

Part 1

Part 2

Part 3A

Part 3B

Every Monday I will post what Jim L’Esperance pasted in his Wartime Log leading us to April 29, 2014, 70 years after the sinking of HMCS Athabaskan.

cover page 1

Here is a preview of what I…

View original post 2 mots de plus

Souvenirs de guerre

Souvenirs  de guerre ne parlent pas de généraux  ou de grandes  bataille. Il se souvient  de ces jeunes  partis  à  la  guerre pour mille et une raisons.

L’oncle  de  ma femme  en avait assez de son père, un homme  trop autoritaire  selon lui.

À  80 ans, il l’appelait  encore  le bonhomme.
Il a dû  être  marqué…

Le naufrage  de l’Athabaskan a dû  le marquer  encore  plus, car il n’a pas  voulu  m’en dire  plus sur le naufrage.

Je me suis  mis donc en 2009 à  écrire Souvenirs  de  guerre  pour préserver  la mémoire  des 128 marins morts, des 44 rescapés par le Haïda, et 83 faits  prisonniers  comme  Gérard  Tourangeau.

image

Gérard  est sans doute sur cette photo  prise lors du rapatriement  des prisonniers.

Je vais  voir si sa nièce  va le reconnaître.

Gérard Tourangeau, matelot breveté, fait prisonnier

Lisez la section commentaires…

Souvenirs de guerre

Un autre héros de guerre méconnu.

J’aimerais savoir si mon oncle faisait partie de votre équipage car ma tante étant décédée, elle a légué des objets de l’époque de la guerre à mon fils qui est rendu à 20 ans maintenant et qui là me semble prêt à lire et à apprendre sur le sujet. Moi je me souviens un peu, mais il me manque des renseignements. Le livre sur le bateau a été légué au fils de mon oncle pouvez-vous m’en référer un. Il se nommait Gérard Tourangeau et m’a raconté lorsque le bateau a été attaqué et lui avait été brûlé au visage car lorsqu’il est ressorti à la surface, il est ressorti dans une flaque d’huile en flammes. Il m’a parlé de la guerre que très tard dans sa vie. Surtout de l’Allemagne. On en a su que très peu.
Je sais une chose vous êtes des…

View original post 445 mots de plus

Gérard Tourangeau, matelot breveté, fait prisonnier

Un autre héros de guerre méconnu.

J’aimerais savoir si mon oncle faisait partie de votre équipage car ma tante étant décédée, elle a légué des objets de l’époque de la guerre à mon fils qui est rendu à 20 ans maintenant et qui là me semble prêt à lire et à apprendre sur le sujet. Moi je me souviens un peu, mais il me manque des renseignements. Le livre sur le bateau a été légué au fils de mon oncle pouvez-vous m’en référer un. Il se nommait Gérard Tourangeau et m’a raconté lorsque le bateau a été attaqué et lui avait été brûlé au visage car lorsqu’il est ressorti à la surface, il est ressorti dans une flaque d’huile en flammes. Il m’a parlé de la guerre que très tard dans sa vie. Surtout de l’Allemagne. On en a su que très peu.
Je sais une chose vous êtes des hommes et ou vos oncles pères et autres parents sont des hommes fiers et remarquables…

Merci

Nadine m’a envoyé cet autre message…

Voici les médailles de mon oncle et une reproduction de la cloche de l’Athabaskan reçue par la Ville de Montréal lors d’une réception honorifique.

image 3

image 1

Nadine m’en a dit un peu plus au sujet de son oncle Gérard Tourangeau.

Pour ma part, ça me fait plaisir de vous informer de ce que nous savons car nos souvenirs avec lui sont fantastiques.

Je vais tenter d’aller prendre une photo de sa pierre tombale la semaine prochaine.

Je sais qu’il a terminé sa vie dans sa maison de Chambly avec sa femme et son drapeau au bout de son mât au bout de sa cour et qu’il allait  le saluer à chaque jour. Il était toujours bien vêtu et ses vêtements étaient toujours repassés de façon impeccable. Que ce soit ma tante ou non qui ait fait le repassage, je suis certaine qu’il le faisait lui même.

C’était exceptionnel de le voir travailler dans le garage aussi impeccable. Sans parler de son atelier où tout était rangé et classé de façon méticuleuse.

Mais le plus marquant pour toute la famille, c’est lors qu’il coupait la miche de pain ou partageait de la nourriture dans les assiettes. C’était en portions ou tranches tellement égales.

Jusqu’au jour où il nous a raconté son petit bout histoire  lorsqu’il était prisonnier avec d’autres marins en Allemagne et qu’ils étaient entre des planchers et qu’il avait réussi à obtenir des provisions de nourriture. Il devait les diviser de façon très égale entre tous pour ne pas créer de litiges en ces moments d’instance fragilité d’émotions où la faim peut justifier les moyens.

Je n’arrive toujours pas à croire qu’ils sont revenus d’Allemagne vivants.

Ce que j’aimerais savoir c’est la position de mon oncle dans le navire et comment il était avec les autres. Avec nous il était gentil discret et secret  et il adorait sa mère qu’il a garder chez lui avec ma tante jusqu’à sa mort .

Merci pour tout

Nadine

Gérard Tourangeau a été prisonnier au camp Marlag und Milag Nord. Un autre marin y était, Jim L’Esperance, et son fils avait partagé des photos que son père avait en sa possession.

a166527-v6 Jim L'Esperance 1945Jim L’Esperance

L’image suivante est tirée d’un documentaire sur l’Athabaskan diffusé sur Historia en 2010.

Milag und Marlag Nord 1

Gérard Tourangeau y est peut-être. Jim L’Esperance est à gauche dans la première rangée.

Cette même photo se retrouve dans le livre Unlucky Lady avec d’autres photos des prisonniers prises par les Allemands.

cover page 1

À suivre…

milagMarlag und Milag Nord

athab 2

photo prise des marins de l’Athabaskan, faits prisonniers,
qui retournent au Canada