Le B-24 de Saint-Donat

J’avais déjà entendu parler du B-24 de Saint-Donat, mais quatre photos ont ravivé mes souvenirs de l’histoire du B-24 de la montagne Noire. Je n’avais pas pris ces photos après avoir gravi la montagne Noire. Elles avaient été plutôt envoyées cette semaine par Julie qui les avait partagées.

Julie avait gravi la montagne Noire. Je me demande bien pourquoi.

À suivre…

Gardiens du Liberator

Mis à jour le 9 avril 2021

Pour en savoir plus…

https://www.ledevoir.com/societe/534044/les-secrets-de-la-montagne-noire

https://www.ledevoir.com/societe/537779/morts-au-retour-du-combat

http://www.societehistoriquesaint-donat.ca/Liberator-Harry

https://liberator-harry.ca/

http://www.guidesaintdonat.ca/histoire.html

Les 24 aviateurs qui périrent ce jour-là en 1943, dans le pire accident de l’aviation militaire canadienne, étaient…

Flight Lieutenant Joseph Alfred Raymond POIRIER,

Flying Officer Stephen Andrew SANDERSON,

Flight Lieutenant Robert Frank FISHER ,

Flying Officer Jay Syver JOHNSTON,

Warrant Officer 2nd Class Joseph Alexander BARABONOFF,

Warrant Officer 1st Class Franklin Elwood JENKINS,

Warrant Officer 1st Class Jacob SILVERSTEIN,

Warrant Officer 1st Class Wilfred I. HOWLETT,

Pilot Officer James LAMONT,

Pilot Officer Robert William MacDONALD,

Sergeant Eric Morgan FINN,

Sergeant William Gordon MacNAUGHTON,

Sergeant Raymond Frank WARE,

Sergeant Franklin Hicks ELLIOTT,

Corporal Harold David BEATTIE

Leading Aircraftman Charles Laurie DYNES,

Corporal Alec Clare JOHNSTON,

Sergeant Stanley Albert WOOD,

Leading Aircraftman Joseph Achille Jean Paul VIELLEUX,

Leading Aircraftman Guy Ridgewood PATTERSON,

Corporal Howard Kenneth HAMBLY,

Corporal Ronald Douglas MARR,

Leading Aircraftman Edwin William READ

Leading Aircraftman Albert James RADCLIFFE.

Je me souviens d’Hector Lucien Lecomte

Je me souviens d’Hector Lucien Lecomte

Hector Lucien Lecomte

J’avais souvent rencontré le nom de Joe Lecomte dans mes recherches sur l’escadrille Alouette depuis 2010, mais je n’avais jamais écrit sur lui.

Mon intérêt a été à nouveau piqué par une anecdote que Lloyd Stanley Lafoy avait racontée à son petit-fils : une partie d’une histoire qu’il n’avait jamais racontée à personne auparavant.

Joe Lecomte aurait été pilote de brousse dans le nord de l’Ontario et du Québec avant la guerre, mais surtout, il avait sauvé son équipage et Lloyd Lafoy lors d’une opération au fin fond de l’Allemagne les 30 et 31 mars 1944.

Cette histoire jamais racontée auparavant est la raison pour laquelle j’ai commencé à faire des recherches sur Joe Lecomte pour en savoir plus sur sa vie et sa carrière, d’abord sur le site airforce.ca où vous pouvez rechercher des informations sur les aviateurs qui furent médaillés.

Je mettrai en évidence mes observations en gras…

Voir l’article original 1 902 mots de plus

Collection Alfred Kühn – 20 septembre 1980

Rencontre du 20 et 21 septembre 1980 où 49 marins du T24 et un marin du Z24 se retrouvent pour se remémorer les événements de la Seconde Guerre mondiale

A sailor's story/Les souvenirs de guerre d'un marin/Eine Seemannsgeschichte

Voici une photo de la collection d’Alfred Kühn. 

Les 20 et 21 septembre 1980, 48 marins se retrouvent à Budingen en Allemagne.


Alfred Kühn a identifié tous les marins.


C’est son fils Manfred qui a partagé cette photo il y a plusieurs mois déjà. Il est grand temps de tenter de rejoindre les membres des familles de ces marins. Reconnaissez-vous un des noms d’anciens marins du torpilleur T24 ?

Voici les quinze premiers avec leurs noms:


Pour nous contacter… To contact us… Um uns zu kontaktieren…

Voir l’article original

Les souvenirs de guerre de Gilles Collaveri

Je connais virtuellement Gilles Collaveri depuis au moins 2011. Il m’avait écrit un commentaire sur un de mes blogues. Il faudrait que je fasse une petite recherche pour  retrouver son premier commentaire. En attendant, je vous mets un lien vers son site.

Ça vaut le détour.

https://aerocherche.fr/

L’histoire continue de s’écrire sur Souvenirs de guerre…

François Émile Fayolle est aujourd’hui un pilote oublié aux yeux de la France. Et pourtant cet Auvergnat de naissance qui a rejoint l’Angleterre dès le 13 juillet 1940 pour continuer le combat dès l’Armistice est devenu l’un des combattants les plus prestigieux de la France Libre. Ses affectations au sein de plusieurs Squadrons britanniques de…

via François Emile Fayolle, un Français fauché à son apogée — L’Echarpe Blanche