Book review

Book review

Bagotville 75 Years of Air Defence.

by Pierre Gillard, aeronautical reporter, 5 December 2017

The first thing you will most certainly notice when you buy this book by Marc-André Valiquette is its price! But as soon as you have it in your hands, you’ll understand why: it weighs exactly 2.9 kilograms and has 512 pages, a very large number of which are in colour. In terms of weight/price, you’re a winner, as well as, rest assured, in terms of value for the price. Indeed, in recent years, this author has accustomed us to books of excellent quality, and this one about the history of Canadian Forces Base Bagotville is also proving to be a masterpiece of historical research, documents and stories. Everything is related to it with a flawless historical meticulousness. As has been the case since Marc-André’s first title, the text is bilingual in order to satisfy all audiences. It includes both a detailed chronology of all the events that have marked the history of the base and the stories of pilots who have been assigned to it. The importance of Bagotville base, both during the Second World War when it was used to train Canadian and allied pilots, and during the Cold War when it was at the forefront of a possible Soviet air attack, is also apparent when reading it. Through this book, we can also recall some of the natural disasters that occurred in the Saguenay region and note the involvement of the military personnel on the base in the rescue operations. The layout is very well executed and what is amazing is to see the impressive quantity of photographic documents, often unpublished, that resurface and are included in this book for our greatest joy. Once again, Marc-André Valiquette has signed an essential historical work.

Imaviation, Laval, QC, June 2017, 512 pages, numerous illustrations in black and white and in colour.

ISBN 978-2-9811552-9-0.

Publicités

Critique de livre

Critique du livre Bagotville 75 ans de défense aérienne.

par Pierre Gillard, reporter aéronautique, 5 décembre 2017

La première chose que vous allez très certainement remarquer en acquérant cet ouvrage de Marc-André Valiquette est son prix ! Mais dès que vous l’aurez dans les mains, vous comprendrez pourquoi : il pèse exactement 2,9 kilogrammes et compte 512 pages dont un très grand nombre en couleur. Au rapport poids/prix, vous êtes gagnants tout comme, rassurez-vous, au niveau du rapport qualité/prix. En effet, ces dernières années, cet auteur nous a habitué à des livres d’excellente facture et celui-ci au sujet de l’histoire de la base des Forces canadiennes de Bagotville se révèle également comme étant un chef–d’œuvre de recherches historiques, de documents et de récits. Tout y est rapporté avec une minutie historique sans faille. Comme c’est le cas depuis le premier titre de Marc-André, le texte est bilingue afin de satisfaire tous les publics. Celui-ci comporte autant la chronologie détaillée de tous les événements ayant marqué l’histoire de la base que des récits de pilotes qui y ont été affectés. À la lecture, on comprend aussi l’importance de la base de Bagotville, tant durant la Seconde Guerre mondiale alors qu’elle était utilisée pour l’entraînement des pilotes canadiens et alliés, que durant la Guerre froide où elle était aux avant-postes d’une éventuelle attaque aérienne soviétique. Par l’entremise de cet ouvrage, on peut aussi se remémorer quelques catastrophes naturelles ayant eu lieu dans la région du Saguenay et noter l’implication des militaires de la base dans les opérations de sauvetage. La mise en pages est très bien exécutée et ce qui est stupéfiant, c’est de voir l’impressionnante quantité de documents photographiques, souvent inédits, qui refont surface et qui se trouvent inclus dans ce livre pour notre plus grand bonheur. Une fois de plus, Marc-André Valiquette a signé un ouvrage historique essentiel.

Imaviation, Laval, QC, juin 2017, 512 pages, nombreuses illustrations en noir et blanc ainsi qu’en couleur.

ISBN 978-2-9811552-9-0.

Noël arrive à grands pas…

Une idée de cadeau

Imaviation

BAGOTVILLE 75 ANS DE DÉFENSE AÉRIENNE

L’histoire de la base de Bagotville de 1942 jusqu’en 2017

Il reste 14 éditions limitées de luxe au coût de  300$ : numéros 18 – 34 – 35 – 37 – 38 – 40 – 44 – 46 – 58 – 60 – 63 – 68 – 73 et 74. L’édition spéciale est signée par le colonel Darcy Molstad, OC 3 Escadre Bagotville.

* Insertion d’une page spéciale translucide
* Numérotée, et signée par le commandant de la base
* Couverture en cuir Skyvertex avec embossage
* Jaquette
* Page de garde de qualité supérieure
* Le tout dans un boitier en cuir embossé avec armoiries de la base
en argent.
* Détail final, il y a une pièce incluse avec le coffret
* Insérer dans une boite acrylique dans le couvert du boitier
* Frais d’envoi en sus

Deuxième Guerre mondiale : No…

View original post 96 mots de plus

Adrien Tremblay, 17 décembre 1944

Écrit il y a 8 ans…

Souvenirs de guerre

C’est le jour du Souvenir…

Moi, je me souviens d’Adrien Tremblay.

Voici une photo d’Adrien Tremblay. Adrien est le cousin de mon père. Adrien est décédé en Hollande le 17 décembre 1944.


2008-08-27 Adrien Tremblay

Adrien Tremblay 1922-1944

J’en avais parlé dans mon ancien blogue sur la généalogie. C’était mon article du 24 janvier 2009.

J’avais retrouvé des descendants de mon arrière-grand-père Édouard Métayer, capitaine de pompier. Édouard est un peu responsable de mon blogue sur la généalogie et Adrien un peu responsable de mon blogue Souvenirs de guerre

Quant à l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, elle est un peu responsable de mon intérêt pour l’histoire, de mes études en histoire et de ma carrière d’enseignant… que je poursuis avec mes blogues.

Adrien faisait partie des Fusiliers Mont-Royal.

Voici sa fiche sur le site du Mémorial virtuel de guerre du Canada.

À la mémoire du
soldat
JOSEPH ARTHUR ADRIEN  TREMBLAY

View original post 1 476 mots de plus

Avis de recherche – Louis Jean, pilote de Spitfire

On trouve peu d’information sur Louis Jean que l’on voit ici sur cette photo de la collection de Gordon Hill.

Gordon Hill les a tous identifiés pour Clarence Simonsen.

De gauche à droite : Sharun, Bill Bridgman, Wally Hill, Gordon Hill, Lou Jean, Webb Harten, Jack Leyland, « Tap » Tapley et Dave Harling qui est sur l’aile.

La photo a été prise à Petit Brogel, en Belgique, avant le 1er janvier 1945. Facile à mettre une date, car le capitaine d’aviation Harding a péri lors de l’attaque de la Luftwaffe le 1er janvier 1945.

Voici une page des Operational Record Books de l’escadrille 416.

Une mine précieuse de renseignements.

On y apprend que le Spitfire de Louis Jean a été mitraillé quand il était sur le point de décoller comme celui de Louis Nault et de Ken Williams.

Voici le rapport de l’attaque qui fut dévastatrice.

Une page d’histoire…

Plutôt quatre en fait.

 

 

Le Flight Lieutenant Harling DFC, un petit gars de Westmount, n’a pas eu de chance. Il a réussi à décoller, mais s’est fait abattre par la suite.

Montage réalisé par Clarence Simonsen

 

David Harling
Archives Canada

12 jours plus tard, ce sera le tour de Bridgman de périr, touché par la flak.

William Bridgman
Archives Canada

Clarence rencontre mardi prochain Gordon Hill pour lui remettre son logbook. Clarence l’a numérisé à ma demande. Pour remercier Gordon, je lui ai fait ce petit souvenir de guerre.