Je me souviens – Matelot de 2e classe Georges Pouliot

Mis à jour le 28 avril 2021

George

Le nom de Georges Pouliot se retrouve sur le Mémorial virtuel de guerre du Canada avec trois autres dont le patronyme est Pouliot.

George mémorial

George mémorial 1

Sur le site, on retrouve trois images qui nous renseignent un peu plus sur lui.

CVWM 1

CVWM 2

CVWM 3

POULIOT, AB George, MM. was born September 23, 1921, latterly making his home at Gros Pin, Que. He joined the Merchant Marine in December 1938 and served in 1939 as a crew member of S.S. Yorkwood sailing out of London, Eng. He was in training for ship’s master and St. Lawrence pilot. From 1938 to 1941 he served on the high seas and during the first eight months of the war aboard ships carrying war material to Europe. On October 16, 1941, while a member of the crew of the « Vancouver Island », he was lost when the ship was torpedoed off the West Coast of Ireland. Pouliot was educated by the Franciscans at Trois Riviere, and attended Levis College for three years. He is survived by his parents, Mr. and Mrs. Cyrille Pouliot of Gros Pin, Charlesbourg, Que.; five sisters. Irene, Georgette, Isabelle, Eva and Sister Helene of the Cross, Little Sisters of L’Assomption. His father, Mr. Cyrille Pouliot is a St. Lawrence River pilot.

TRADUCTION

POULIOT, Matelot de 2e classe George, MM. est né le 23 septembre 1921, et a récemment élu domicile à Gros Pin, au Québec. Il s’est joint à la marine marchande en décembre 1938 et a servi en 1939 comme membre d’équipage du S.S. Yorkwood, qui quittait Londres en Angleterre. Il était en formation pour devenir capitaine de navire et pilote du Saint-Laurent. De 1938 à 1941, il a servi en haute mer et pendant les huit premiers mois de la guerre à bord de navires transportant du matériel de guerre vers l’Europe. Le 16 octobre 1941, alors qu’il était membre de l’équipage du « Vancouver Island », il a été perdu corps et âme lorsque le navire a été torpillé au large de la côte ouest de l’Irlande. Pouliot a été éduqué par les Franciscains à Trois-Rivières, et a fréquenté le Collège de Lévis pendant trois ans. Il laisse dans le deuil ses parents, M. et Mme Cyrille Pouliot de Gros Pin, Charlesbourg, Québec ; cinq soeurs. Irène, Georgette, Isabelle, Eva et Soeur Hélène de la Croix, Petites Soeurs de l’Assomption. Son père, M. Cyrille Pouliot, est un pilote du fleuve Saint-Laurent.

Cet hommage origine d’un message laissé par Louise Laflamme sur le site de généalogie Ancestry. C’était à propos d’André Larochelle, un autre matelot de la marine marchande…

Voici une photo du monument Larochelle à St-Michel-de-Bellechasse sur lequel apparait le nom d’André Larochelle, torpillé en mer en mai 1942. Il a peut-être été mis en terre à Halifax ou jamais retrouvé en mer, mais son nom apparait sur le monument à St-Michel.

Louise Laflamme

Je me souviens maintenant du matelot de 2e classe Georges Pouliot.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s