Crazy Frenchies

C’est Sur la route de Vaudreuil que j’ai finalement croisé Roland Brouillard….

B.78 Eindhoven, en Hollande, entre le  31 mars et le 12 avril 1945

 

Roland, c’est Roland Olivier Brouillard, né le 21 décembre 1918, quarante jours après l’armistice de novembre 1918…

 

Marcel Brouillard a raconté les souvenirs de guerre de son grand frère Roland.

Roland avait donc parlé de ses souvenirs de guerre. Du moins certains de ses  souvenirs que l’on retrouve dans le livre Sur la route de Vaudreuil.

J’en sais maintenant beaucoup plus sur le Flying Officer R.O. Brouillard dont je n’avais que le nom, celui d’un pilote de Spitfire sur une belle photo de la collection de Gordon Hill.

Elle est maintenant encore plus belle.

Collection Gordon Hill

J’ai donc eu une sacré veine de me retrouver Sur la route de Vaudreuil

Je vais pouvoir tout partager avec Clarence Simonsen qui rencontre Gordon Hill mardi prochain. Gord avait une telle admiration pour ces « damn good pilots » canadiens-français.

Collection Clarence Simonsen

Ce que j’ai trouvé sur Roland se trouve ici. Vous pourrez lire la partie consultable du chapitre consacré aux souvenirs de guerre de Roland Brouillard que l’on voit à droite sur cette photo de propagande.

 

Collection Gordon Hill

Un pilote décrit pour la postérité son combat aérien.

Ce pilote, c’est Jacques « Jack » Ménard, de Cartierville.

Il fallait bien que la RCAF montre que les Canadiens français ne se cachaient pas tous dans les bois et qu’elle les acceptait les bras grand ouverts dans l’aviation…

Hum…

Revoici Roland à B.78 Eindhoven, en Hollande.  

Collection Gordon Hill

Roland, on lui avait donné le surnom de Lou, comme Lou Brouillard, un ex-champion du monde poids moyen.

C’est écrit dans le livre de Marcel.

C’est aussi écrit que Jack et Lou étaient aussi surnommés les « Crazy Frenchies ».

On est donc en 1945 en Hollande.

Lou, né le 21 décembre 1918, a donc 26 ans. Je lui en donnerais au moins 40…

 

Publicité