Le devoir de mémoire de Marcel Bergeron

J’ai appelé Marcel vendredi soir pour lui parler de Wilbrod Nadeau, celui que j’avais appelé Wilfrid sur mon blogue le 11 novembre 2010.

J’aurais dû me relire…

blogue-du-11-novembre-2010

marcel-bergeron

Wilbrod! pas Wilfrid… Je t’ai dit Wilbrod!

Marcel n’était pas fâché après moi. Il est juste un pince-sans-rire*. Il faut dire aussi que je ne laisse pas ma place quand Marcel et moi on se rappelle nos souvenirs de guerre en 2010.

plaque souvenir de Marcel

C’est Marcel qui m’avait fait connaître Tibé Gagnon en 2010.

Ensemble, avec Jacques Gagnon, le neveu d’Eugène, nous avons honoré seuls sa mémoire pendant près de six ans pour finalement le voir honorer le 11 novembre 2016 par l’Assemblée nationale du Québec.

invitation

Invitation de la SSJB de Montréal

dsc07383

Médaille tenue par Jacques Gagnon

Pour revenir sur Wilbrod, j’ai finalement trouvé dans un forum plein d’information sur le crash.

May 6th 1944, “During the flying two aircraft from Montford Bridge, Spitfire R6602, pilot F/O Mare George Rivet (J25402) Royal Canadian Air Force, and Spitfire X4821, pilot R135189 W/O Joseph Irenee Wilbrod Nadeau, Royal Canadian Air Force, collided at 12,000ft while engaged in battle formation. F/O Rivet baled out successfully, but W/O Nadeau went down with his aircraft was killed.”

Alan Clark

Peak District Air Accident Research

http://www.peakdistrictaircrashes.co.uk/

***

Mark,
I was researching J.W.Nadeau when I stumbled on this post. Recently came across some wreckage on the side of a small mountain in Quebec and subsequent investigation determined that it was the remains of a Harvard trainer that suffered Class A damage December 23,1942 while on a training flight out of St. Hubert. Nadeau was the Pupil Pilot, walked away without injury. Flying Officer J.R. Cronk, J13469 was the Instructor, slightly injured. I was curious about what happened to these two and this post has supplied me with part of the answer. I’ve found nothing on Cronk.

Derek.

Comme me dit souvent Marcel…

marcel-bergeron

On se repogne!

* L’humour pince-sans-rire est une forme particulière d’humour, caractérisée notamment par l’air sérieux de la personne qui en fait preuve. Ce genre d’humour tient de l’ironie. Il est parfois difficile de déterminer si une personne fait ou non de l’ironie ou si elle est sérieuse, ce qui peut entraîner des quiproquos.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s