Dieppe 1942 – Prise 2

Un de mes lecteurs, Philippe Ducastelle, m’envoie ce lien que je partage avec vous.

Un autre bel exemple du devoir de mémoire des Français qui ont tant souffert.

Cliquez ici.

Extrait du site

En 1989, un groupe de passionnés a décidé de créer une Association portant le nom de code du Raid du 19 août 1942, à savoir « JUBILEE », afin de s’investir dans le devoir de mémoire se rapportant à cette Opération qui se termina en tragédie.

Dans ses premières années d’existence, l’Association s’est efforcée de rechercher, rassembler les objets, documents et témoignages concernant cet épisode malheureux de la Seconde Guerre mondiale, qui sera déterminé comme ayant été « la première marche de la Libération de l’Europe » (selon l’expression d’un ministre Canadien).

Des relations particulières seront nouées avec le Canada et les différentes Associations étrangères de Vétérans, la nôtre s’impliquant alors dans l’accueil des familles lors des grands anniversaires et commémorations.

L’année 2002 verra se concrétiser le but principal de notre existence par la création et l’installation, enfin, d’un Lieu de Mémoire qui sera dénommé « MEMORIAL DU 19 AOUT 1942 ».

Publicité

Dieppe 1942

J’avais déjà écrit sur ce sujet.

Une histoire vécue sur les plages de Dieppe…

Souvenirs de guerre

Voici la suite de l’histoire des frères Gagnon que j’ai prise sur un site Internet.

Pour la première partie, cliquez ici

Lorsque le raid de Dieppe est programmé pour le 19 août 1942, le South Saskatchawan Regiment est désigné pour y participer au sein de la Deuxième Division Canadienne.

Affecté à l’État Major du Régiment, Gaudiose reste en Angleterre.

Gaudiose

Gaudiose Gagnon

Jules-Alphonse embarque le 18 août 1942 sur le L.S.I. Invicta, destination la plage de Pourville sur Mer.

A 03 h 00, les soldats descendent dans les barges de débarquement.

A 04 h 50, ils marchent sur les galets de la plage de Pourville.

C’est la dernière fois que Jules-Alphonse Gagnon sera vu vivant par des camarades survivants du raid.

Jules-Alphonse Gagnon

Jules-Alphonse Gagnon

Au matin du 20 août, les habitants d’Hautot sur Mer, requis par les Allemands, recueillent les corps de 81 soldats morts sur la plage ou sur les…

Voir l’article original 237 mots de plus