« Je ne peux plus tenir l’avion! Nous allons nous écraser…»

Jean Fontaine se raconte

RCAF 425 Les Alouettes

Jean Fontaine se raconte

« Je ne peux plus tenir l’avion! Nous allons nous écraser…»
Flight Lieutenant Jean Fontaine, D.F.C., C.D.

Le 28 février 1943, notre escadrille de bombardiers Wellington fut appelée à bombarder une base sous-marine à St-Nazaire, en France. Nous quittions la base Dishforth à partir d’une piste en herbe.

Notre équipage (j’étais le radio) fut assigné au bombardier « F » pour Freddie, un prototype capable de transporter une bombe gigantesque de 4000 livres. Le temps était au beau fixe avec un ciel dégagé et des vents légers. Le décollage fut prévu pour dix-huit heures dans des conditions idéales.

Le Sergent Norm Brosseau du Cap-de-la-Madeleine était notre Capitaine et j’étais debout derrière lui dans la cabine de pilotage lorsqu’il mit les gaz à fond. Nous commencions à prendre de la vitesse et nous avions déjà parcouru la moitié de la piste lorsque je remarquai que le Capitaine…

View original post 228 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s