Bourg Léopold – L’équipage de Frank Devereaux

Pour les rendre disponible sur les moteurs de recherche, voici la suite de la reconnaissance de caractères optiques de ces pages tirées du document de Nicolas Clinaz.

L’équipage du P/O Frank Gerrard DEVEREAUX

Le navigateur : Norman David Lesley STEPHENSON (22 ans)

Né le 20 décembre 1921 à Kirkcaldy (Ecosse), Norman émigre au Canada avec ses parents, David James STEPHENSON et Catherine WESTWATER FORRESTER. La famille s’installe à Vancouver (Colombie britannique). Le jeune Norman suit la Public School de Lonsdale de 1929 à 1935. Il est élève ensuite à la High School de North Vancouver de 1935 à 1939. Sportif, il pratique intensivement la voile, la natation, le ski et les randonnées. Il possède quelques notions de langage morse et des connaissances théoriques sur la construction d’avion (il le précise lors de son engagement).

De 1940 à 1941, Norman travaille en qualité d’aide tôlier dans un atelier de réparation de bateau à Vancouver. Le 23 octobre 1941, il passe à l’acte et signe son engagement dans la R.C.A.F.

Bourg-Léopold 001 navigateurNorman Stephenson est photographié lors de son passage au bureau de recrutement de la R.C.A.F. (C002283090, National Archives of Canada)

Après un passage à la 4 I. T. S. à Edmonton (Alberta), du 29 mars au 20 juin 1942, il suit une formation de navigateur à la 2 A.O.S. (du 21 juin au 23 octobre 1942). Il y reçoit son « aile » le 4 octobre. Norman embarque à Halifax le 28 octobre et débarque en Grande-Bretagne le 5 novembre 1942. La 10 (0) A.F. U l’accueille le 14 décembre 1942. Le 23 février 1943, Norman passe à la 23 O.T. U de Pershore (Worcestershire). Il rejoint son unité combattante, le 429 Squadron, en date du 14 mai 1943. On en ignore la raison, mais il retourne à la 22 O.T.U le 12 septembre. Il y rencontre ses équipiers définitifs. Le 14 mai 1944, il est commissionné P/O.

Le bombardier : Roy Douglas FORD (23 ans)
Roy voit le jour à Perth County, Ontario, le 16 septembre 1920. Deuxième enfant de William Ernest FORD et Mabel Annie REYSS, il habite Stratford, Ontario, avec ses frères et soeurs (Gordon, Harold, Joyce et Audrey). Il y suit la Public School de 1926 à 1934. Il étudie ensuite à la High School de la ville, de 1934 à 1936.

Lors de la crise économique, il suspend ses études et travaille à la Stratford Chair Co. dans la fabrication de meubles jusqu’en 1941. Roy souhaite vivement devenir pilote. Il effectue même un baptême de l’air de 15 minutes. Ses hobbies sont la construction de modèles réduits d’avions, de cerfs-volants, ainsi que tout ce qui touche à la mécanique automobile. A ce titre, il suit une formation en cours du soir le qualifiant en dessins techniques, soudure et moteur thermique. Il pratique aussi le patinage, le hockey, le base-ball et, depuis son jeune âge, le scoutisme.

Bourg-Léopold 002 autoRoy FORD, amateur de belles voitures, pose devant une Chevrolet 1931
(Gail BEAUSOLEIL)

Son frère Gordon, également volontaire dans la R.C.A.F., se souvient encore de lui avec émotion : « Il était facile à vivre, il s’entendait avec tout le monde et aimait rendre service. De grande taille et mince, il aimait également faire des blagues » (Lettre du 7 juillet 2002 de Mme Gail BEAUSOLEIL à l’auteur).

Bourg-Léopold 002 frères

Roy Douglas FORD (à gauche) et son frère Gordon photographiés au Canada. Roy possède déjà son « aile » de bombardier, tandis que son frère n’est pas encore breveté : son calot porte le flash blanc, signe distinctif des aviateurs de la R.C.A.F. en écolage. (Gail BEAUSOLEIL)

Roy suit un écolage d’élève pilote-observateur à la W.E.P.T. de Hamilton (du 13 janvier au 18 mars 1942).

C’est avec conviction qu’il s’engage dans la R.C.A.F., le 21 mars 1942. Le 24 mai 1942, il rejoint la 5 S. F. T S. à Brantford. Roy passe ensuite à la 1 I. T S. à Toronto le 5 juillet. Pour une raison qui nous échappe, il est versé à la 1 A.O.S. à Malton, le 30 août. Il semble devoir renoncer à une future carrière de pilote, car cette école forme des bombardiers. La 8 B.G.S. à Lethbridge l’intègre le 24 janvier 1943. Roy suit une formation complémentaire à la 2 A.O.S. à Edmonton, du 2 mai au 25 juin, au cours de laquelle il reçoit son brevet de bombardier (le 11 juin) et une commission d’officier au grade de P/O. Il embarque à Halifax pour le continent le 16 juillet et y débarque le 22.

Il rejoint la 3 (O) A.F.U. le 24 août 1943. Notre Canadien passe ensuite à la 22 O.T U le 5 octobre, où il rencontre ses « frères d’arme ». Il monte en grade et devient F/O le 11 décembre 1943.

Bourg-Léopold 003 Roy FordElégant portrait d’atelier présentant Roy FORD (Gail (BEAUSOLEIL)

Gordon FORD apprendra la mort de son frère, alors qu’il est toujours en écolage dans le nord de l’Angleterre. Il survivra à un tour d’opérations réglementaire, comme opérateur radio, (14 missions au 424 Sqn, à Skipton-on-Swale et 19 autres au 415 Sqn, à East Moor); sa famille, en deuil, attendait anxieusement son retour au pays.

Le mécanicien de bord : Basil John ROACH (24 ans)
Basil grandit à Ruislip dans le Middlesex, il est le fils de Walter Ernest et Maud Florence ROACH. Il semble être le seul aviateur marié de nos deux équipages. Il s’engage dans la réserve de volontaires de la R.A.F. pour devenir mécanicien de bord. Il doit rejoindre une C. U. en vue de son incorporation au sein d’un équipage de bombardier lourd.

Comme pour les deux autres aviateurs britanniques, nous n’avons pu obtenir de
renseignements concernant ses états de service toujours détenus dans les archives de la R.A.F. et consultables uniquement par les descendants directs des militaires. Pour en apprendre plus sur leur vie, il faudrait entrer en contact avec les familles ou descendants de ces aviateurs. A ce jour, nos recherches sont restées vaines.

Le radio : John Francis BROWN (23 ans)
De l’union de John Edouard BROWN et Margaret M. COPLEN, tous deux ressortissants britanniques, naît John le 7 mars 1921 à Thorold, Ontario. John y suit une scolarité sans problème, à la Rosary Separate School (de 1928 à 1935) et à la High School de la bourgade (1935 à 1937). Comme beaucoup de jeunes, il pratique volontiers plusieurs activités sportives telles que hockey, rugby et base-ball. Il a la chance de voler pendant deux heures dans un avion. Ses études terminées, John travaille dans une glacerie de 1937 à 1939.

Bourg-Léopold 004 BrownJohn BROWN. (C002283087, National Archives of Canada)

A 18 ans, il désire s’engager dans l’armée de terre, plus précisément dans le Lincoln & Welland Regiment, caserné à st. Catharines. Enrôlé le 5 septembre 1939, il y sert comme chauffeur de camion jusqu’au 13 novembre 1939. Après quoi il retourne à la vie civile.
Il travaille comme charpentier durant 1 mois en 1940, puis comme opérateur de
fourneau à la Exelon Co. où il demeure jusqu’à son engagement dans la R. C.A.F. le
17 novembre 1941.

John semble préférer les fonctions d’opérateur radio voire de mitrailleur, plutôt
que celle de pilote. Il rejoint la 31 S.F.T.S. à Kingston le 31 janvier 1942. La 1 W.S. à
Montréal le reçoit du 21 juin au 3 juillet. John passe ensuite à la 4 W.S. à Guelph. Il y
étudie jusqu’au 22 janvier 1943. Le lendemain, il rejoint la 1 B. G.S. à Jarvis pour son
stage de mitrailleur, formation qu’il complète le 5 mars 1943. Il passe ensuite à la 31
O. T. U à Debert (du 6 mars au 31 mai).
L’embarquement pour la Grande-Bretagne a lieu le 23 juin. Il y débarque le 1er
juillet. John passe successivement à la 23 O.T.0 (du 28 septembre au 6 octobre) et à
la 22 O.T.0 (du 7 octobre au 24 janvier 1944). Il reçoit une promotion de P/O le 17
mai 1944,11 jours avant sa mort.

Le mitrailleur supérieur : Richard EDWARDS (31 ans)
Fils de Richard et Annie EDWARDS, Richard Jr. est originaire de Holyhead,
petite ville située sur l’île d’Anglesey, en mer d’Irlande.

Comme explicité ci-dessus, nous ne disposons que très peu d’informations sur la
personnalité de ce Britannique. Tout au plus savons nous qu’à 31 ans, il est de loin
l’aîné de l’équipage. Cet âge est relativement élevé pour un aviateur. Cependant, la
formation de mitrailleur étant moins exigeante que les autres fonctions, à « vocation
plus pointue » (pilote, navigateur), il n’est pas rare de rencontrer à ce poste des
trentenaires voire des jeunes aviateurs n’ayant pas encore atteint l’âge de 20 ans.
Son nom est perpétué sur le monument aux Morts, situé sur la Victoria Road, à
l’entrée de Holyhead.

Le mitrailleur arrière : Kenneth Lorne PATIENCE (21 ans)
Le 28 octobre 1922, Kenneth Lorne PATIENCE voit le jour à Saskatoon (Saskatchewan). Il est le fils de William Euriah PATIENCE et de Mary Emma COLLINS. La famille déménage et s’installe à Toronto, Ontario. Kenneth est successivement élève à la Williamson Rd Public School de 1936 à 1937 et à la Danforth Tech High School (de 1937 à 1938), dans laquelle il suit une formation industrielle. Sportif, il pratique le base-ball, le rugby, le bowling, le handball et surtout le vélo. Son principal hobby semble être la photographie.
Après ses études, Kenneth travaille en qualité d’apprenti à la Eagle Leather Co. jusqu’à la liquidation de l’entreprise en 1939. De 1940 à 1942, il est employé dans une bijouterie comme polisseur.

Le 25 septembre 1942, il signe sa promesse d’engagement dans la R.C.A.F. Kenneth rejoint la 17 S.F.T.S. le 8 mars 1943. Il passe ensuite à la 2 A.G.G.T.S. à Trenton le 1er mai. Candidat mitrailleur, il poursuit son entraînement à la 3 B.G.S. à Mac Donald (du 13 juin au 6 août) et se voit récompensé par son « aile » de mitrailleur le 23 juillet 1943. Le 26 août Kenneth embarque à Halifax pour la traversée atlantique. Il débarque le 1er septembre et rejoint la 22 O.T.0 le 21 de ce mois. Il est reconnu P/O le 26 mai 1944.

Bourg-Léopold 006 PatienceKenneth PATIENCE. (C002283088, National Archives of Canada)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s