Jack McLean, mid-under gunner

La rencontre d’un autre vétéran

RCAF 425 Alouettes

Jack McLean a été mid-under gunner dans l’escadrille 415 Swordfish.

Jack Mclean 002-1

32 Missions without a scratch…

Ça je ne le savais pas.

Je ne savais pas non plus que Jack McLean était derrière moi le 14 septembre à l’aéroport de Gatineau.

DSC06416

Je regardais les avions dans le ciel…

Voir l’article original

Patrick Maguire Where Are You?

Un billet sur mon blogue Lest We Forget à propos d’un aviateur sur lequel je fais une recherche.

Lest We Forget

I know where he was after June 11, 1942.

service commencedSpotting aircraft!

Marilyn has just found this document…

13 November 1942!

Patrick Maguire SpottersPatrick got 80% on his exam as a spotter with No. 16 St Pancras Spotters’ Club.

Every clue will help us find where Patrick Maguire was during WWII and if he flew the Mosquito late in the war.

But one word of caution, searching might be addictive…

As soon as Mr Churchill’s call for local defence volunteers (L.D.V.) I joined and remember training with wooden replica riffles. Later it was to become the Home Guard and at this time, I was serving as a Lance Corporal. The Royal observer corps were calling for volunteers to form aircraft spotters club throughout Britain to be called the National Association of spotters clubs. My pal and I were one of the first few to apply and formed the number 17 spotters club, and…

Voir l’article original 504 mots de plus

Bonne nouvelle… Sauf que… Prise 2

Un commentaire a été laissé sur ce billet.

Je le mettrai à la fin pour que chacun puisse le lire en connaissant le contexte.

Début

D’un de mes lecteurs…

Bonne nouvelle : selon le journal Ouest-France, les initiateurs du projet des « Plages mythiques » ont renoncés à leur projet. Toutefois, ils précisent qu’ils ne comprennent pas la polémique qu’ils ont déclenchés.
Ce faisant, ils m’obligent à me questionner sur leur capacité d’analyse et leur compétence véritable et leur [  ]à diriger une région touristique comme celle des Plages du Débarquement…

On n’est pas seul…

http://www.dday-overlord.com/eng/petition_mythical_sector_normandy_landing_beaches.htm

Commentaire de Frédéric Smith…

Une saine prudence s’impose à l’égard de cette nouvelle. D’une part, les médias français continuent de minimiser le fait que la moitié de Juno Beach était ignorée en plus de tout Sword Beach. D’autre part, les promoteurs du projet affirment que ce n’était qu’une « réflexion naissante » soumise aux commentaires et qu’ils prenaient note des réactions pour se réajuster. Or, lors de la conférence de presse du 8 avril dernier annonçant la création du « Secteur mythique », on mentionnait vouloir « officialiser les contours » de cette étiquette. La mauvaise foi persiste dans ce dossier et fait craindre le pire pour l’avenir.

Fin

Maintenant le commentaire…

En suivi du dossier polémique sur ce qu’il est convenu d’appeler « le secteur mythique des plages du débarquement », je vous fais parvenir le texte d’un courrier que j’ai reçu il y a quelques jours.

Ce dernier est en réponse à une lettre que j’ai adressé à titre de citoyen, au ministre français des Anciens Combattants (j’ai la double nationalité) puisque, pour des raisons de désaccord avec le ton de la pétition qui circulait, je me suis refusé à la signer malgré ma solidarité sur son fond.

« Monsieur, vous avez bien voulu appeler mon attention sur le projet de plusieurs offices de tourisme de Normandie de mettre en place une nouvelle commercialisation des sites de mémoire du débarquement, sous l’appellation « secteur mythique des plages du débarquement ».

Très attaché au devoir de mémoire, je suis attentif aux démarches entreprises pour valoriser les sites tels les plages du débarquement où tant de combattants ont trouvé la mort pour sauver notre pays.
C’est la raison pour laquelle j’ai transmis votre correspondance au préfet de la région Basse-Normandie, en la recommandant à sa bienveillante attention et en lui demandant de vous tenir directement informé de la suite susceptible de lui être réservée, dans les meilleurs délais.

Je vous prie de croire … »

Lettre signée par Kader Arif, ministre chargé des anciens combattants.

Sachant qu’à ce jour tout permet d’estimer que les engagements de Monsieur Arif peuvent être tenus pour fidèles à ses actions sur le terrain de son ministère, l’affaire reste selon moi à suivre pour tous les gens intéressés à ce qu’en ces lieux de respects et d’histoire. Il ne soit jamais laissé entendre que le sacrifice des uns ait eut plus de valeur que celui des autres.

Si de nouveaux développements m’apparaissent, je continuerai à vous tenir tous au courant de ceux-ci.

Je me souviens.

Hommage à un petit Canadien français de Bromptonville

Ça doit jaser dans les rues de Bromptonville si quelqu’un est allé visiter le Musée de la Défense aérienne à Bagotville cet été.

IMG_9601msh

Musée de la Défense aérienne de Bagotville (photo de Richard Girouard)

IMG_9590-msh

Musée de la Défense aérienne de Bagotville (photo de Richard Girouard)

Moi j’en jase depuis 2010 et je rends hommage au capitaine d’aviation Eugène Gagnon sur mon blogue 23 Squadron.

Eugène Gagnon

collection Tom Cushing via Peter Smith

Cliquez ici pour lire la page de présentation.

Ce blogue compte actuellement plus de 200 articles qui retracent son parcours dans l’Aviation royale canadienne depuis son enrôlement en février 1941 jusqu’à sa mort dans un accident d’avion le 21 octobre 1947.

numérisation0015collection Jacques Gagnon (neveu d’Eugène Gagnon)

J’aurais pu écrire un livre sur ce pilote de Mosquito, mais j’ai préféré lui consacré un blogue en langue anglaise qui rend hommage à tous ses frères d’armes dont deux autres Canadiens, George Stewart et Paul Beaudet.

George Stewart et Paul Beaudet

Musée de la Défense aérienne de Bagotville (photo de Richard Girouard)

Le capitaine d’aviation Eugène Gagnon n’a presque jamais parlé de ses 33 missions au-dessus de l’Allemagne. Des missions à une altitude d’une centaine de mètres tout au plus et à une vitesse frôlant les 600 km/h. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire un blogue en 2010 puis de collaborer en 2012 à l’exposition du Musée de la Défense aérienne.

Eugène Gagnon

Musée de la Défense aérienne de Bagotville (photo de Richard Girouard)

IMG_9599-msh

Musée de la Défense aérienne de Bagotville (photo de Richard Girouard)