Caporal Paul Bédard: Prise 2

Voici que s’ajoute ce commentaire à ce billet. Il vient du fils du Caporal Bédard.

D’après les archives que je viens tout juste de recevoir sur mon Père, la photo du régiment ci-haut ne serait celui de la Chaudière, mais celui du CABTC #53 à Lauzon.

Unité

Aussi, la photo des 12 militaires (incluant mon Père) avec le poster en arrière-plan indiqué « Got Trouble Soldier? », serait un détachement de la compagnie #5 du RCAMC.

Unité 2

Billet original

L’histoire du caporal Bédard est aussi inconnue que celle d’Eugène Gagnon l’était avant qu’on me demande mon aide en 2010 pour retracer son histoire militaire.

Un pilote de Mosquito canadien-français de Bromptonville ça devrait faire la fierté de cette petite ville annexée depuis par la Ville de Sherbrooke.

album 001Disons que je me suis trompé…

Royalement trompé!

Ça c’est l’album-photos que Jacques Gagnon a remis à la fiancée d’Eugène Gagnon. Il contient de nombreuses photos de son fiancé avant et durant la guerre. Jacques, le neveu d’Eugène, a écrit toute l’histoire de sa rencontre avec Ghislaine Laporte.

Elle est ici pour la lire.

Une histoire fascinante.

Ce qui est encore plus fascinant c’est qu’on vient de retrouver le journal personnel d’Eugène Gagnon en Floride.

Fascinant n’est-ce pas?

Fascinant aussi cette photo envoyée par le fils du caporal Bédard sur un site Internet français qui rend hommage aux aviateurs français et à d’autres militaires.

Unité

On aurait une photo d’une partie du Régiment de la Chaudière.

Cliquez sur la photo pour voir de plus près.

Le caporal Bédard est sur cette autre photo.

Unité 2Ces deux documents photographiques font partie de notre patrimoine. C’est ce que j’ai dit au fils du caporal Bédard qui hésitait à ce que je parle de son père sur Souvenirs de guerre.

Il ne faut jamais hésiter de rendre hommage à ces hommes, et ces femmes, qui ont combattu à leur manière la folie meurtrière d’un dictateur.

Il ne faut jamais hésiter d’en parler, comme j’ai parlé de Fernand Hains, un soldat aussi du Régiment de la Chaudière, mort le 6 juin 1944 à Anguerny.

31895864

Un petit village français rend hommage à des Canadiens-français.

Livre d`Anguerny du 60 em

Publicités

10 réflexions sur “Caporal Paul Bédard: Prise 2

  1. Caporal Bedard’s son did not want at first to tell about his father because he thought he was not fighting at the front. I told him every story had to be known and shared.

      1. Je ne crois pas l’avoir mentionné: mon Père (Paul Bédard) est le quatrième à partir de la gauche dans la deuxième rangée.

  2. J’aimerais savoir si mon oncle faisait partie de votre équipage car ma tante étant décédée, elle a légué des objets de l’époque de la guerre à mon fils qui est rendu à 20 ans maintenant et qui là me semble prêt à lire et à apprendre sur le sujet. Moi je me souviens un peu, mais il me manque des renseignements. Le livre sur le bateau a été légué au fils de mon oncle pouvez-vous m’en référer un. Il se nommait Gérard Tourangeau et m’a raconté lorsque le bateau a été attaqué et lui avait été brûlé au visage car lorsqu’il est ressorti à la surface, il est ressorti dans une flaque d’huile en flammes. Il m’a parlé de la guerre que très tard dans sa vie. Surtout de l’Allemagne. On en a su que très peu.
    Je sais une chose vous êtes des hommes et ou vos oncles pères et autres parents sont des hommes fiers et remarquables…

    Merci

    1. Bonjour,

      Je viens de lire votre commentaire.

      J’aimerais savoir si mon oncle faisait partie de votre équipage car ma tante étant décédée elle a légué des objets de l’époque de la guerre à mon fils qui est rendu à 20 ans maintenant et qui là me semble prêt à lire et à apprendre sur le sujet. Moi je me souviens un peu, mais il me manque des renseignements. Le livre sur le bateau a été légué au fils de mon oncle pouvez-vous m’en référer un. Il se nommait Gérard Tourangeau et m’a raconté lorsque le bateau a été attaqué et lui avait été brûlé au visage car lorsqu’il est ressorti à la surface, il est ressorti dans une flaque d’huile en flammes. Il m’a parlé de la guerre que très tard dans sa vie. Surtout de l’Allemagne. On en a su que très peu.
      Je sais une chose vous êtes des hommes et ou vos oncles pères et autres parents sont des hommes fiers et remarquables…

      Merci

      Votre commentaire a été laissé sur l’article du caporal Bédard. Celui-ci n’est pas en rapport avec ce dont vous me parlez.

      J’aimerais en savoir plus afin de vous aider.

      Les objets légués m’en diront plus sur votre oncle.
      Ces objets sont précieux, ne les vendez surtout pas, pas qu’ils ont une valeur en argent, mais ils sont riches pour en connaître plus.

      Contactez-moi.

      Pierre Lagacé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s