Bonne nouvelle… Sauf que…

D’un de mes lecteurs…

Bonne nouvelle : selon le journal Ouest-France, les initiateurs du projet des « Plages mythiques » ont renoncés à leur projet. Toutefois, ils précisent qu’ils ne comprennent pas la polémique qu’ils ont déclenchés.
Ce faisant, ils m’obligent à me questionner sur leur capacité d’analyse et leur compétence véritable et leur [  ]à diriger une région touristique comme celle des Plages du Débarquement…

On n’est pas seul…

http://www.dday-overlord.com/eng/petition_mythical_sector_normandy_landing_beaches.htm

Commentaire de Frédéric Smith…

Une saine prudence s’impose à l’égard de cette nouvelle. D’une part, les médias français continuent de minimiser le fait que la moitié de Juno Beach était ignorée en plus de tout Sword Beach. D’autre part, les promoteurs du projet affirment que ce n’était qu’une « réflexion naissante » soumise aux commentaires et qu’ils prenaient note des réactions pour se réajuster. Or, lors de la conférence de presse du 8 avril dernier annonçant la création du « Secteur mythique », on mentionnait vouloir « officialiser les contours » de cette étiquette. La mauvaise foi persiste dans ce dossier et fait craindre le pire pour l’avenir.

Publicités

9 réflexions sur “Bonne nouvelle… Sauf que…

  1. Une saine prudence s’impose à l’égard de cette nouvelle. D’une part, les médias français continuent de minimiser le fait que la moitié de Juno Beach était ignorée en plus de tout Sword Beach. D’autre part, les promoteurs du projet affirment que ce n’était qu’une « réflexion naissante » soumise aux commentaires et qu’ils prenaient note des réactions pour se réajuster. Or, lors de la conférence de presse du 8 avril dernier annonçant la création du « Secteur mythique », on mentionnait vouloir « officialiser les contours » de cette étiquette. La mauvaise foi persiste dans ce dossier et fait craindre le pire pour l’avenir.

  2. http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Le-Secteur-mythique-du-Debarquement-continue-de-diviser_40771-2186496-pere-bno_filDMA.Htm

    Le projet de « Secteur mythique des plages du Débarquement » continue de diviser. Lancé début avril par six offices de tourisme intercommunaux de la Manche et du Calvados (Bayeux-Bessin, Bessin-Seulles et Mer – Courseulles-sur-Mer -, Isigny-Grandcamp Intercom, Omaha Beach, Marais de Carentan et Sainte-Mère-Église), cette nouvelle « destination touristique » regrouperait quatre des cinq plages du Débarquement : Utah, Omaha, Gold et une partie de Juno.

    La partie Est de Juno et Sword ne figurent pas dans le projet d’étude. Pour les communes du secteur, c’est « l’incompréhension ». « C’est très bien que le Bessin avance sur le travail de mémoire qui suivra le 70e anniversaire du Débarquement. Mais pourquoi laisser des plages de côté ? » interroge Maryvonne Mottin, conseillère générale et maire de Bernières-sur-Mer.

    Le périmètre du « Secteur mythique » représente plus de 85 % des touristes du Débarquement (4,5 millions de visites par an). « Omaha et Arromanches sont incontournables, nous ne pouvons pas le nier. Mais des centaines de soldats ont débarqué sur nos côtes. Nous avons le sentiment qu’un trait est tiré sur tous ces soldats et sur leurs familles », avance Fabienne Curet, vice-présidente de la commission tourisme de la communauté de communes Cœur de Nacre.

    Pas d’impair pour Bayeux intercom

    Loïc Jamin, président de l’office de tourisme de Bayeux intercom, ne « comprend pas » la polémique. « Ce projet de ‘Secteur mythique’ et son périmètre sont pour l’instant à l’étude », souligne-t-il. « Cela fait trois ans que l’on travaille là-dessus. L’espace historique de la Bataille de Normandie a été créé il y a une vingtaine d’années. Personne ne s’y est intéressé, alors qu’il y a 4 millions de touristes sur cette destination. C’est notre boulot d’envisager l’avenir de ce territoire. »

  3. Autre lien…

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Normandie.-Polemique-autour-du-secteur-mythique-du-D-Day_6346-2186555-fils-tous_filDMA.Htm

    Six offices de tourisme du Bessin et de la Manche veulent créer un « secteur mythique », avec seulement quatre des cinq plages du Débarquement.

    Lancé début avril 2013 par six offices de tourisme de la Manche et du Calvados, le projet de « secteur mythique des plages du Débarquement » regrouperait Utah, Omaha, Gold et une partie de Juno. La partie est de Juno et Sword n’y figurent pas.

    « Oubliées », les communes de la Côte de Nacre se sentent bafouées.

    Incompréhension

    Pour les communes de ce secteur, c’est « l’incompréhension », souligne Maryvonne Mottin, conseillère générale (PRG) et maire de Bernières-sur-Mer. « Pourquoi laisser des plages de côté ? Nous recevons de nombreuses lettres de contestations d’habitants. »

    Fabienne Curet, vice-présidente de la communauté de communes Coeur de Nacre, renchérit : « Omaha et Arromanches sont incontournables, nous ne pouvons le nier. Mais des centaines de soldats ont débarqué sur nos côtes. Nous avons le sentiment qu’un trait est tiré sur tous ces soldats et sur leurs familles… »

    Indignation

    Léon Gautier, président de l’association des commandos Kieffer, s’est ému de cette omission de Sword Beach et des plages d’Ouistreham, le seul secteur où ont débarqué des soldats français : « La sueur, le sang versé par les 177 commandos français auraient-ils moins de valeur ? »

    Plusieurs figures régionales se sont jointes à son indignation, à l’image de l’historien et ancien ministre, Louis Mexandeau, « stupéfait de cette initiative ».

    Tourisme du Débarquement

    Le périmètre du projet du secteur mythique représente plus de 85 % des touristes du Débarquement, soit plus de 4 millions de visites par an.

    Les communes de Coeur de Nacre plébiscitent une prise en main de la Région pour développer l’avenir du tourisme de mémoire : « Seule la destination  »Normandie » doit exister et être développée. […] Les touristes n’ont que faire des découpages locaux » ou des « querelles de clochers » politiques, estime la conseillère générale Maryvonne Mottin.

    + Notre dossier : Anniversaire du D-Day

    « NOUS N’AVONS PAS COMMIS D’IMPAIR »

    Trois questions à Loïc Jamin, maire-adjoint de Bayeux, président de l’office de tourisme.

    N’avez-vous pas commis un impair en n’intégrant pas Sword Beach ?

    Je ne comprends pas cette polémique. Ce projet de « secteur mythique » et son périmètre sont à l’étude, pour l’instant. Nous n’avons pas commis d’impair. Nous avons juste des habitudes de travail avec six offices de tourisme, avec lesquels nous avons créé le D-Day Festival. La carte du secteur mythique est en phase de réflexion. Il faut bien un début.

    Êtes-vous prêts à travailler ensemble ?

    On a eu des contacts. On fera le point dans 15 jours. Je constate que les cérémonies internationales ont eu lieu en 1984 à Utah, en 1994 à Omaha et en 2004 à Arromanches. Normalement, en 2014, ce serait Ouistreham. Sinon, il faudra considérer que certaines plages sont plus importantes que d’autres. Sinon, je ne comprendrais pas.

    N’y a-t-il pas des conflits d’intérêts politiques derrière tout ce déballage ?

    Nous ne sommes pas sur le 70e anniversaire du Débarquement, mais sur l’après 70e. L’espace historique de la Bataille de Normandie a été créé il y a une vingtaine d’années. Personne ne s’y est intéressé, alors qu’il y a 4 millions de touristes sur cette destination. C’est notre boulot d’envisager l’avenir de ce territoire. Maintenant, on ne ferme la porte à personne…

  4. À propos de mon blogue Souvenirs de guerre commencé en 2009…

    https://mpierrela.wordpress.com/presentation/

    À propos de…

    Enseignant avec une formation en histoire, je suis est né à Montréal, mais je réside à Ste-Anne-des-Plaines depuis 1981. Passionné de généalogie dans mes temps libres, j’ai un autre blogue consacré à la généalogie.

    C’est cette passion qui m’a amené à créer ce nouveau blogue sur les souvenirs de guerre des membres ma famille.

    J’ai appris que mon grand oncle Adrien Tremblay est mort le 17 décembre 1944 en Hollande. Il faisait partie des Fusiliers Mont-Royal.

    Deux des oncles de ma femme sont allés en Europe. Un a été blessé sur les plages de la Normandie et l’autre a été marin à bord de l’Athabaskan qui a coulé le 29 avril 1944.

    Ce dernier ne voulait pas en parler comme tant de vétérans d’ailleurs, alors j’ai décidé d’en parler pour lui.

    Puis au fil des jours et des semaines, des gens m’ont confié les souvenirs de guerre de leurs proches pour que je vous en parle.

    J’en parle pour eux pour continuer à se souvenir…

  5. Effectivement l’organisation va devoir reconnaître et admettre que les militaires canadiens, leur engagement de courage. Notre réputation est établie dans le monde entier depuis le premier conflit mondial comme étant les plus braves.

  6. Précision à mon texte précédent « Bonne nouvelle » :
    Dans celui-ci, j’ai donné le média « France-Ouest » en référence alors que j’aurais dû plutôt mentionner « France 3 Basse-Normandie ».
    Mon erreur vient de ce que j’ai accédé à ce dernier site après avoir cherché dans l’autre et l’avoir gardé en mémoire…
    Pour y accéder, il faut donc faire
    France 3 Basse-Normandie Fin de la vive polémique sur les plages du Débarquement

    Mes excuses les plus plates pour l’impair.

  7. En suivi du dossier polémique sur ce qu’il est convenu d’appeler « le secteur mythique des plages du débarquement », je vous fais parvenir le texte d’un courrier que j’ai reçu il y a quelques jours.

    Ce dernier est en réponse à une lettre que j’ai adressé à titre de citoyen, au ministre français des Anciens Combattants (j’ai la double nationalité) puisque, pour des raisons de désaccord avec le ton de la pétition qui circulait, je me suis refusé à la signer malgré ma solidarité sur son fond.

    « Monsieur, vous avez bien voulu appeler mon attention sur le projet de plusieurs offices de tourisme de Normandie de mettre en place une nouvelle commercialisation des sites de mémoire du débarquement, sous l’appellation « secteur mythique des plages du débarquement ».

    Très attaché au devoir de mémoire, je suis attentif aux démarches entreprises pour valoriser les sites tels les plages du débarquement où tant de combattants ont trouvé la mort pour sauver notre pays.
    C’est la raison pour laquelle j’ai transmis votre correspondance au préfet de la région Basse-Normandie, en la recommandant à sa bienveillante attention et en lui demandant de vous tenir directement informé de la suite susceptible de lui être réservée, dans les meilleurs délais.

    Je vous prie de croire … »

    Lettre signée par Kader Arif, ministre chargé des anciens combattants.

    Sachant qu’à ce jour tout permet d’estimer que les engagements de Monsieur Arif peuvent être tenus pour fidèles à ses actions sur le terrain de son ministère, l’affaire reste selon moi à suivre pour tous les gens intéressés à ce qu’en ces lieux de respects et d’histoire. il ne soit jamais laissé entendre que le sacrifice des uns ait eut plus de valeur que celui des autres.

    Si de nouveaux développements m’apparaissent, je continuerai à vous tenir tous au courant de ceux-ci.
    Je me souviens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s