Léo Major…Un film

J’ai écouté la fin de cette émission ce matin sur le caporal Léo Major…

Son fils Jocelyn parlait de son père.

Envoyé au front à 18 ans, formé en Écosse à la technique de combat, Léo Major libère à lui seul la ville de Zwolle, au Pays-Bas, à la suite du débarquement, en juin 1944. Il est le seul soldat canadien à avoir reçu deux médailles de conduite distinguée. En ce Jour du souvenir, on raconte son histoire en compagnie de son fils, Jocelyn Major, et du physicien et mordu d’histoire militaire, Miguel Tremblay.

À force d’astuce, Léo Major a libéré à lui seul la ville de Zwolle, alors occupé par un millier de soldats allemands. Par un bruit si fort qui laisse croire que les renforts sont nombreux, il parvient à surprendre, puis à neutraliser les forces nazies alors tapies dans la ville.

Major sera blessé à deux reprises durant la guerre. Il y perd l’usage d’un œil et reçoit des blessures sévères à la colonne vertébrale. Par deux fois, on lui ordonne de cesser le combat et de rentrer au pays. Il insiste néanmoins pour continuer et retourne même au front lors de la guerre de Corée, quelques années plus tard.

De son vivant, Léo Major est resté discret sur les exploits qu’il a accomplis durant la guerre. Si bien que ce n’est qu’à l’âge de douze ans que son fils, Jocelyn Major, apprend la vérité. Depuis, il est le gardien de la mémoire de son père. Il collabore notamment à la préparation d’un film sur sa vie, lequel sera réalisé par Michel Jetté.
« Au Pays-Bas, dans les environs de Zwolle, il est plus connu que Céline Dion », soutient-il.

Ancien militant du parti Québécois et candidat d’Option nationale aux dernières élections provinciales, Miguel Tremblay est féru d’histoire militaire. Il a découvert l’histoire de Léo Major sur Internet et a depuis démarré une page Facebook en son honneur. Il trouve qu’on connaît trop mal nos héros militaires québécois.

Une réflexion sur “Léo Major…Un film

  1. Fascinante histoire à lire, une bonne expérience exemplaire de courage et détermination de nos Canadiens français du régiment de la Chaudière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s