RCAF 425 Les Alouettes

Quand j’ai rencontré monsieur Morin la première fois, il me parlait tout le temps du Lancaster.

J’étais un peu perplexe.

Je ne comprenais pas, car l’escadrille Alouette avait volé seulement sur des Halifax lors des deux dernières années de la guerre. Ce n’est qu’au mois de mai 1945 que l’escadrille Alouette s’était convertie sur des Lancasters.

Je ne comprenais pas pourquoi il tenait tant à parler du Lancaster et si peu du Halifax.

J’ai finalement compris qu’il n’avait pas inventé ça et qu’il avait volé sur Lancaster bien avant le mois de mai 1945.

C’est en lisant son précieux logbook que j’ai trouvé pourquoi il tenait tant à en parler.

 

Dans cette prochaine page, on voit que l’entraînement de Jacques Morin se poursuit toujours au No. 22 O.T.U., avec les mêmes dangers qui guettent les aviateurs à l’entraînement comme je le mentionnais la dernière fois.

Jacques Morin vole avec…

View original post 587 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s