On partage avec moi… Je partage avec vous…

Cliquez ici…

Hubert Carrière est né vers 1920 , il est le  fils de Léon Carrière et d’Alice Bourbonnais. Lors du début de la 2e guerre il décide de s’enrôler volontairement dans l’armée canadienne pour « l’aventure », il voulait « voir ça ». L’aventure a été « pénible à des places » et « nous avons eu du fun en maudit ». La nuit, malgré les années qui ont passées, il a encore des sueur froides quand il passe devant un châssis, même s’il sait qu’il n’y a pas de snipper allemand où il demeure.  Durant son service, il fût conducteur de Bren-Carrier. Quand il a entré dans le parlement d’Hitler, il a donné un coup de pied sur le bureau d’Hitler. Il en avait assez vu. Il en avait vu des horreurs de la guerre   
Source: extrait journal écrit par Gilles-André Rivest  Titre: j’ai donné un coup de pied sur le bureau d’Hitler 

Je connais cette famille, du moins leurs ancêtres.

Suite à cet article, on a écrit un commentaire…

Bonjour. Je suis le fils d’un FMR et fréquente le site « Souvenirs de guerre » depuis quelque temps sans y avoir encore jamais écrit. Me permettriez-vous donc aujourd’hui une question touchant le soldat Hubert Carrière ? Quelqu’un de sa famille ou autre, connaîtrait-il les circonstances de sa visite au bureau d’Hitler et, dans le cas positif, accepterait-il d’en partager l’information ? Pourquoi cette question ? Parce qu’il est tout simplement bien possible qu’il y soit allé avec mon père, sergent FMR… Pour tout vous dire, depuis maintenant quelques années, je travaille à l’écriture d’un modeste texte sur la participation de celui-ci au Deuxième Conflit mondial et je cherche à accumuler et échanger des informations pratiques sur tout cela. Au sujet du passage de mon père dans le bureau d’Hitler, j’en sais assez peu et malheureusement, il est mort trop rapidement pour que j’en sache plus des circonstances qui entouraient l’événement (sauf qu’à l’occasion de sa présence à Berlin, il avait aussi visité le Stade olympique avec d’autres et qu’il s’était baigné dans ses piscines dont j’ai quelques photos). Comme pour beaucoup de ces hommes et femmes qui ont vécu de près ces années difficiles, il n’était pas toujours facile pour un de leur descendant d’en savoir beaucoup à la fois. Je sais que quiconque a vécu une identique expérience avec un paternel qui sera revenu d’outre-mer, comme il disait, comprendra que je ne m’étend pas trop sur la raison de cela…

Merci d’avance de votre compréhension et de votre aide.

Yves Côté

4 réflexions sur “On partage avec moi… Je partage avec vous…

  1. Bonjour.
    Je suis le fils d’un FMR et fréquente le site « Souvenirs de guerre » depuis quelque temps sans y avoir encore jamais écrit.

    Me permettriez-vous donc aujourd’hui une question touchant le soldat Hubert Carrière ?
    Quelqu’un de sa famille ou autre, connaîtrait-il les circonstances de sa visite au bureau d’Hitler et, dans le cas positif, accepterait-il d’en partager l’information ?

    Pourquoi cette question ?

    Parce qu’il est tout simplement bien possible qu’il y soit allé avec mon père, sergent FMR…

    Pour tout vous dire, depuis maintenant quelques années, je travaille à l’écriture d’un modeste texte sur la participation de celui-ci au Deuxième Conflit mondial et je cherche à accumuler et échanger des informations pratiques sur tout cela.

    Au sujet du passage de mon père dans le bureau d’Hitler, j’en sais assez peu et malheureusement, il est mort trop rapidement pour que j’en sache plus des circonstances qui entouraient l’événement (sauf qu’à l’occasion de sa présence à Berlin, il avait aussi visité le Stade olympique avec d’autres et qu’il s’était baigné dans ses piscines dont j’ai quelques photos).

    Comme pour beaucoup de ces hommes et femmes qui ont vécu de près ces années difficiles, il n’était pas toujours facile pour un de leur descendant d’en savoir beaucoup à la fois.

    Je sais que quiconque a vécu une identique expérience avec un paternel qui sera revenu d’outre-mer, comme il disait, comprendra que je ne m’étends pas trop sur la raison de cela…

    Merci d’avance de votre compréhension et de votre aide.

    Yves Côté

    1. Je ne sais pas si Yves Côté « travaille (encore) à l’écriture d’un modeste texte sur la participation de (son père) au Deuxième Conflit mondial – mais comme le mien était lieutenant dans les FMR en 1944 je pourrais peut-être échanger avec M. Côté quelques informations. Je tente moi-même d’écrire l’histoire du Lieutenant Chauvin, en me référant en bonne partie aux dizaines de lettres qu’il a écrites à sa mère entre 1942 et 1944.

      Cordialement,

      Michel Chauvin

      1. Je vais contacter ce lecteur et vous revenir.
        Si ça vous tente, vous pouvez écrire l’histoire de votre père sur mon blogue… Gratuit et pas de problèmes d’éditeur qui vous fera changer tel et tel passage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s