Tibé en permission à Bromptonville

Tel que promis, je suis de retour.

Tibé est revenu quelquefois à Bromptonville durant la guerre.

Son neveu a de superbes photos durant ses congés. Mario, un de mes lecteurs, sera fort ravi de voir des gens de Bromptonville… Jacques m’en a identifié quelques-uns.

C’est le visage de Tibé qui m’intéresse surtout avec son air sérieux et militaire sur deux des trois photos.

On voit dans ses yeux beaucoup de fierté à servir son pays et à défendre la liberté.

Une petite tranche d’histoire de l’histoire de Bromptonville durant la Deuxième Guerre mondiale.

Je me dis que les gens de Bromptonville ont dû être fier de Tibé sans parler des filles qui ont dû être en pâmoison  en voyant cette jeune recrue aviateur.

Tibé n’a probablement jamais parlé de la guerre à son retour comme tant de vétérans d’ailleurs. En fait je suis certain qu’il n’en jamais parlé.

Ce long silence sur ses 33 missions n’a duré que 2 ans.

Pour d’autres vétérans, le silence continue encore après 66 ans.

Je le sais, j’en ai rencontrés et ils me l’ont confié.

Pour terminer sur une note plus gaie, cette photo prise après avril 1942, car Tibé porte maintenant ses ailes de pilote.

Il déguste une bonne Frontenac avec deux amis.

Je me suis pas un expert en bière…

C’est Jacques Gagnon qui m’a dit la sorte de bière que les gars buvaient.

Pis Tibé… l’entraînement militaire…

Advertisements

7 réflexions sur “Tibé en permission à Bromptonville

  1. Toujours et davantage excitant de découvrir notre histoire avec ces photos et ces hommes comme Ti-Noël St-Cyr et je pense bien que sur la première image c’est mon oncle Roméo Hains.

  2. Bonjour,
    je me nomme Robert Bergeron journaliste d’aviation, militaire, avocat et pilote.
    Je suis basé à St-Georges de Beauce. Je fais une recherche sur le 4 ETS ( elementary flying training school ) de St-Francois Xavier de Brompton.
    Quelqu’un peut-il me référer à une source fiable sur la localisation des lieux pour une visite ?
    J’apprécierais également copier des photos d’époque pour un futur article sur l’entraînement des pilotes de la 2ìeme guerre dans la région.
    Je suis originaire de Sherbrooke.
    J’ai obtenu mes ailes à l’aéroport de Sherbrooke à East-Angus en 1987.
    Merci.

  3. Merci de partager ces photos et leur histoire avec le reste du monde.
    Mon grand-père, Adonia Nadeau, est présent sur les trois photos (3e homme à genoux sur la 1ere photo, 1er homme à l’arrière sur la 2e photo et 3e homme sur la dernière photo)
    Ces photos étaient jusqu’à maintenant inconnues de mon père – et fort probablement de mes oncles et tantes.
    Je n’ai malheureusement pas pu le connaître alors chaque petit morceau me permettant d’en apprendre un peu plus sur lui me sont chers.
    Merci

    1. Merci Florence de faire revivre votre grand-père grâce à ce commentaire. Les gens à cet époque était fier d’Eugène Gagnon, le héros méconnu de Bromptonville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s