No. 10 EFTS Hamilton, Ontario

Tibé arrive à Hamilton en novembre 1941 après son séjour au No.4 Manning Depot à Québec.

Le 8 ou le 9 novembre, le dossier n’est pas clair.

Il quittera le 3 janvier 1942 pour Dunnville.

Le No. 10 EFTS a été transféré à Mount Hope pendant son court séjour.

Le No. 10 EFTS. d’Hamilton en Ontario est un Elementary Flying Training School.

On y vole sur Moth et Finch.

source: Centre Juno Beach

Les candidats retenus pour devenir pilotes sont dirigés vers l’une des trente Écoles de pilotage élémentaire (Elementary Flying Training School ou EFTS) réparties à travers le pays. C’est un grand moment : ils pourront enfin voler! Les EFTS sont des écoles civiles placées sous administration militaire. La plupart d’entre elles ont été fondées sous l’égide de Clubs d’aviation locaux et des entraîneurs civils donnent les leçons de vol.

L’aspirant pilote s’entraîne sur le Fleet Finch, un biplan à deux sièges en tandem peint en jaune citron et orné de la cocarde bleu, blanc et rouge de l’ARC.

Pendant les huit semaines que dure le stage, l’aspirant pilote doit compléter au moins 50 heures de vol, dont la moitié en solo. Après huit heures de vol avec son instructeur, le stagiaire doit être capable d’effectuer son premier vol en solo. En plus des manœuvres normales d’atterrissage, décollage, vol en palier, approche avec ou sans moteur etc., les apprentis sont initiés au vol acrobatique. Grâce à sa très grande stabilité, le Finch se prête admirablement bien à l’entraînement et au vol acrobatique. À compter de 1943, il est graduellement remplacé par le Fairchild Cornell, un appareil dont les caractéristiques se rapprochent un peu plus de celles d’un avion militaire moderne.

Au sol, 180 heures d’instruction permettent au futur pilote d’approfondir ses connaissances des moteurs et des cellules d’avions, de la théorie du vol, de la navigation, de la signalisation et des armes. À cause de l’importance accrue accordée par la RAF aux bombardements de nuit, des cours sont ajoutés en 1942 pour traiter de navigation, de vol aux instruments, et de reconnaissance d’avions amis et ennemis. L’entraînement au tir de mitrailleuses complète le programme.

Les pilotes qui réussissent le programme de l’EFTS sont alors assignés à l’une des Écoles de pilotage militaire (Service Flying Training School ou SFTS). 

À suivre…
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s