No. 9 EFTS St. Catharines, Ontario

Pas si facile de s’y retrouver dans le dossier militaire de Tibé…

Après le No.1 ITS à Toronto, Tibé Gagnon se retrouve au Elementary Flying Training School.

Il va au No. 9 EFTS à St. Catharines en Ontario.

Il volera sur un Tiger Moth. La photo est probablement prise là, mais nous n’avons pas de date sauf le parcours de l’avion. 

Cliquez ici pour lire mon article…

Eugène Gagnon arrive à St. Catherines le 4 juillet 1941.

Hitler a envahi la Russie le 22 juin dernier. Il ne se doutait pas dans quoi il s’embarquait. Les Américains fêtait le 4 juillet et ne se doutaient pas qu’ils entreraient en guerre cinq mois et trois jours plus tard.

Eugène lui ne se doutait pas dans quoi il s’était embarqué en s’enrôlant dans la RCAF le 15 janvier 1941 et qu’il survolerait l’Allemagne la nuit lors de 33 missions à une altitude de 200 pieds et moins dans un Mosquito à partir du 5 décembre 1944.

Liste des missions


Les candidats retenus pour devenir pilotes sont dirigés vers l’une des trente Écoles de pilotage élémentaire (Elementary Flying Training School ou EFTS) réparties à travers le pays. C’est un grand moment : ils pourront enfin voler! Les EFTS sont des écoles civiles placées sous administration militaire. La plupart d’entre elles ont été fondées sous l’égide de Clubs d’aviation locaux et des entraîneurs civils donnent les leçons de vol.

L’aspirant pilote s’entraîne sur le Fleet Finch, un biplan à deux sièges en tandem peint en jaune citron et orné de la cocarde bleu, blanc et rouge de l’ARC. Pendant les huit semaines que dure le stage, l’aspirant pilote doit compléter au moins 50 heures de vol, dont la moitié en solo. Après huit heures de vol avec son instructeur, le stagiaire doit être capable d’effectuer son premier vol en solo. En plus des manœuvres normales d’atterrissage, décollage, vol en palier, approche avec ou sans moteur etc., les apprentis sont initiés au vol acrobatique. Grâce à sa très grande stabilité, le Finch se prête admirablement bien à l’entraînement et au vol acrobatique. À compter de 1943, il est graduellement remplacé par le Fairchild Cornell, un appareil dont les caractéristiques se rapprochent un peu plus de celles d’un avion militaire moderne.

Au sol, 180 heures d’instruction permettent au futur pilote d’approfondir ses connaissances des moteurs et des cellules d’avions, de la théorie du vol, de la navigation, de la signalisation et des armes. À cause de l’importance accrue accordée par la RAF aux bombardements de nuit, des cours sont ajoutés en 1942 pour traiter de navigation, de vol aux instruments, et de reconnaissance d’avions amis et ennemis. L’entraînement au tir de mitrailleuses complète le programme.

Les pilotes qui réussissent le programme de l’EFTS sont alors assignés à l’une des Écoles de pilotage militaire (Service Flying Training School ou SFTS). Les écoles situées dans les régions de l’est du pays utilisent principalement le monomoteur North American Harvard, destiné à l’entraînement des pilotes de chasse. L’expérience du vol sur un appareil aussi puissant que le Harvard, capable d’une vitesse de290 km/h, est exaltante pour les jeunes pilotes et certains résistent difficilement à la tentation de voler en rase motte et d’exécuter des acrobaties périlleuses souvent destinées à épater les copains… La discipline militaire, même si elle interdit de tels écarts de conduite, ferme les yeux la plupart du temps. N’y a-t-il pas de meilleure école que celle-là pour un pilote qui devra prendre l’ennemi en chasse et sauver sa peau dans les situations les plus désespérées?

Source: Centre Juno Beach

Mais Eugène n’ira pas au Service Flying Training School ou SFTS tout de suite…

Il ira à Trenton le 16 août 1941. Mais je ne peux certifier dans quelle unité, car le dossier n’est pas très clair…

C.T.S.?

K.T.S.?

Il existait ces deux unités à Trenton durant la guerre…

Specialty School

No. 1 Central Flying School

Trenton, Ontario

début 02/01/40 – après-guerre

avions: Fawn, Finch, Tiger Moth, Harvard, Cornell, Crane, Anson, Bolingbroke, Hudson, Ventura, Oxford, Hurricane, Lockheed 10, Battle

Flying Instructor School

No. 1 FIS

Trenton, Ontario

avions: Fawn, Finch, Tiger Moth, Harvard, Cornell, Crane, Anson

La prochaine fois, on arrive à Québec… pourtant il n’était pas en permission…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s