Escadrille Alouette

Je cherchais des informations sur le pilote Lecomte.

J’ai trouvé ceci…

Escadron de bombardement formé durant la Deuxième Guerre mondiale dans le but de regrouper principalement des aviateurs canadiens-français au sein d’une même unité.

Baptisée « Alouettes », l’escadrille adopta comme devise : « Je te plumerai ».

À l’automne 1942, l’escadrille fut déclarée opérationnelle, sous la responsabilité du commandant J.M.W. St-Pierre (AFC, DFC us), des chefs d’escadrille Georges Roy (DFC) et Logan Savard (DFC), et du mécanicien en chef Hilaire Roberge (MBE).

L’unité opéra à partir d’Angleterre, sauf entre mai et octobre 1943 où elle fut déployée en Tunisie pour une série de raids sur l’Italie.

Équipée de bombardiers Wellington (remplacés par des Halifax en décembre 43), l’escadrille accomplit 287 raids, 24 missions de larguage de mines en mer et 11 opérations de lancement de tracts.

Elle frappa sans relâche le complexe militaro-industriel nazi (Kiel, Essen, Hambourg, Berlin, Cologne…), s’attaqua aux bases de U-boats en France occupée, détruisit des sites de V-1, etc.

L’escadron servit ainsi avec honneur et distinction, accomplissant de hauts faits d’armes (2 MBE, 163 DFC, 4 DFC, 2 GM, 18 DFM, 1 AFC, 1 DFC us)

Parmi ses hommes les plus décorés, mentionnons :

Marcel St-Germain (GM, DFC),

Maurice Marquet (GM),

J.R. Arcand (DFC)

Yvon Côté (DFC).

Gilles Simard (DFC)

Léopold Brochu (DFC)

Lucien Lecomte (DFC, CG)

Gabriel Taschereau (DFC)

Édouard Jean (DFC)

Gilles Lamontagne

Jean-Claude Hébert (DFC, OC)

Réal St-Amour (MBE)

Paul Bourdages

J’ai beau fouiller, je ne trouve pas grand chose sur le commandant Lecomte.

Je trouve ça dommage…

Publicités