La bataille de Hong Kong, décembre 1941

La dernière fois quand j’avais parlé du régiment SSR j’avais dit que ce régiment avait eu de la chance de ne pas participer à la bataille de Hong Kong…

Il y en d’autres qui ont eu moins de chances… entre autres le 8e Rifles de Québec.

Cliquez ici pour aller sur un autre blogue qui en parle…

Ça va vous mettre In the Mood…

soldats canadiens libérés en 1945


Quatre ans de captivité aux mains des Japonais


août 1945


août 1945

Maintenant, un petit voyage dans le temps en 1941 sur le HMCS Prince Robert…


octobre 1941 à bord du HMCS Prince Robert


octobre 1941 à bord du HMCS Prince Robert


novembre 1941


novembre 1941



novembre 1941


Je vous mets ce texte trouvé sur Internet.

C’est assez intéressant de voir que le Canada a déclaré la guerre au Japon 24 heures avant les États-Unis.

C’est vrai qu’au Canada on est vite sur nos patins, hiver oblige…

On était aussi vite sur nos patins pour envoyer des troupes canadiennes à Hong Kong. Elles  étaient mal entraînées et mal équipées.

Ça ressemble un peu à certaines conditions que vivent nos soldats en Afghanistan. Mais qui suis-je pour critiquer nos gouvernements…

Dans le texte, le gras est de moi.

La menace dans le Pacifique

En septembre 1940, l’Allemagne, l’Italie et le Japon signent un pacte.

Durant plus d’un an, le Japon reste coi.

Puis, le 7 décembre 1941, il attaque les États-Unis à Pearl Harbor.

Dans les heures et jours qui suivent, une série d’objectifs sont visés dans le Pacifique, dont la colonie britannique de Hong Kong, où viennent à peine d’arriver deux bataillons canadiens et un quartier général de brigade, en tout 1 973 hommes et deux infirmières, commandés par le brigadier J.K. Lawson.


Depuis le début des années 1920, le plan de défense no 2 du Canada prévoit ce qu’il faudrait faire en cas d’attaque par le Japon.  En 1930, cela se transforme en dispositions à prendre pour protéger le territoire canadien en cas de guerre entre les États-Unis et le Japon.  À la suite de l’attaque contre Pearl Harbor, le Canada entre en guerre contre le Japon dès le 7 décembre, 24 heures avant les États-Unis et le Royaume-Uni. Comme on le sait déjà, la côte du Pacifique est mal préparée.  En 1939, le Canada y a huit avions, tous désuets, sans armes, parfois sans radio et au rayon d’action problématique.

En 1941, cet état des choses n’a guère changé.

Par ailleurs, les unités antiaériennes et l’artillerie côtière sont insuffisantes : dans ce dernier cas, l’élévation possible des canons limite la portée du tir.  Environ 10 000 hommes de l’Armée de terre sont dispersés le long de la côte.  Certains voudront sans doute trouver une consolation dans le fait que la côte nord-ouest des États-Unis est à ce stade plus mal défendue que la canadienne.  En 1942, des radars commencent à y être installés.

Toujours est-il que l’intérêt du Canada pour le Pacifique, mais surtout sa subordination aux intérêts britanniques, l’a amené à promettre, à l’automne 1941, deux bataillons pour renforcer la garnison de Hong Kong.

Le départ de cette force se fait de Vancouver, le 27 octobre 1941, sur l’Awatea et le Prince Robert.  À la fin de novembre, les troupes arrivent à Hong Kong.  Peu entraînés, ces volontaires ont à peine le temps de prendre leurs positions que le Japon passe à l’attaque. La situation est perdue d’avance.

Le brigadier Lawson est tué le 19 décembre en défendant son quartier général : ce vétéran de la Première Guerre mondiale a le triste honneur d’être le premier officier canadien de ce grade à mourir au combat au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Le 25 décembre, tout est fini.

Au total, 557 hommes mourront, dont près de la moitié dans les camps japonais.

Le sergent John Osborne, du Winnipeg Grenadiers, recevra la Croix de Victoria à titre posthume, après la guerre, pour avoir sauvé la vie de camarades en se jetant sur une grenade.

Cliquez ici pour la minute Historica…

le sergent John Osborn

Cliquez sur l’image

Demain, je vous parle d’un soldat québécois qui était à Hong Kong en 1941…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s