Le vétéran repose avec les siens

J’ai trouvé ceci grâce à un de mes lecteurs en France. Il se nomme André Franc et vit en Bretagne.
Voici le lien direct vers l’article.

Le vétéran repose avec les siens

Ouest-France

Neil Sulkers dépose l’urne funéraire au-dessus de l’épave du destroyer canadien.

Les cendres du Canadien Herman Sulkers ont été dispersées au-dessus de l’Athabaskan, coulé en 1944 devant l’Île Vierge.

Trois coups de sifflet de bosco. Sur la plage arrière du canot de la SNSM de Portsall, Neil Sulkers a laissé glisser à l’eau l’urne funéraire contenant les cendres de son père, Herman.Le 29 avril 1944, le destroyer canadien Athabaskan était coulé par les Allemands au large de l’Île Vierge (Finistère). 128 des 261 marins périrent. 85 survivants, dont le canonnier de 21 ans, Herman Sulkers, brûlé au visage, furent capturés par la Kriegsmarine et conduits à l’Aber-Wrac’h.

La mer rendit des corps que la population inhuma dans des cimetières de la côte nord finistérienne. Voilà comment se tissèrent des liens très forts entre Bretons et vétérans canadiens, notamment lors du 50e anniversaire du Débarquement.

En 2002, Jacques Ouchakoff, président de l’Association bretonne de recherches archéologiques en activités maritimes, localisait l’épave de l’Athabaskan.

Depuis son naufrage devant les côtes du Finistère, Herman Sulkers était venu onze fois de sa Colombie-Britannique en Bretagne. Avant sa mort, voilà trois ans, il avait dit à son fils qu’il voulait que ses cendres rejoignent l’Athabaskan.

Hier, les canots SNSM de Portsall, l’Aber Wrac’h, Plouguerneau et Plouescat, et le Tigre de la Marine nationale ont tourné trois fois au-dessus de l’Athabaskan. Leurs sirènes ont salué la mémoire d’Herman, tandis que deux Rafale survolaient la flottille.

« Je suis en paix, confiait son fils, très ému, à l’issue de la cérémonie. Papa est là où il voulait être, avec ses collègues, et près des gens en Bretagne sans qui cette cérémonie n’aurait jamais eu lieu. »

Yannick GUÉRIN.

Mon lecteur français m’a envoyé cette image de l’article en question…


dee4695badbae564a2265671c92d89dc
Demain, je vous reparle de monsieur Franc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s