À propos de…

Enseignant avec une formation en histoire, je suis est né à Montréal, mais je réside à Ste-Anne-des-Plaines depuis 1981. Passionné de généalogie dans mes temps libres, j’ai un autre blogue consacré à la généalogie.

C’est cette passion qui m’a amené à créer ce nouveau blogue sur les souvenirs de guerre des membres ma famille.

J’ai appris que mon grand oncle Adrien Tremblay est mort le 17 décembre 1944 en Hollande. Il faisait partie des Fusiliers Mont-Royal. Deux des oncles de ma femme sont allés en Europe. Un a été blessé sur les plages de la Normandie et l’autre a été marin à bord de l’Athabaskan qui a coulé le 29 avril 1944.

Ce dernier ne voulait pas en parler comme tant de vétérans d’ailleurs, alors j’ai décidé d’en parler pour lui.

Puis au fil des jours et des semaines, des gens m’ont confié les souvenirs de guerre de leurs proches pour que je vous en parle.

J’en parle pour eux pour continuer à se souvenir…

Dans ce blogue, on ne glorifie pas la guerre, on parle des hommes et des femmes qui ont servi leur patrie. Peu de ces vétérans veulent en parler. Je le fais à leur place, tout comme les gens dont je mets les liens vers leur site.

32 réflexions sur “À propos de…

  1. Bonjour Mr Lagacé,

    En faisant des recherches sur Internet, c’est par hasard que je me suis retrouvé sur votre blogue et quelle ne fut pas ma surprise (agréable) d’y retrouver quelques commentaires de vétérans se rattachant à l’escadron 425 "Alouettes" que j’ai lu avec grand intérêt. Je connais d’ailleurs plusieurs d’entre eux.

    Je suis justement "l’historien" rattaché à cet escadron à la 3ième escadre de Bagotville au Saguenay.

    Il me ferait plaisir de pouvoir aider (dans la mesure du possible) ceux qui ont ou auraient des questions ou interrogations se rattachant à l’historique de l’escadron et aux vétérans.

    Aussi, nous sommes constamment à la recherche de photos et documents se rattachant à la WWII pour nos archives.

    Bien à vous

    Je te Plumerai

    Richard Girouard

  2. Hello
    I have been researching Henri Provencher and found your page. Henri Provencher was a cousin to my Uncle George Fontaine. They were both in the Sherbrooke Fusiliers.
    Thanks to you I now have a name and a pcture of his son.
    Alex

  3. Mon message s’adresse à M.Lagaçé,

    Je me suis retrouvé par hasard sur votre site. Quelle trouvaille…
    Je suis née le 4 mai 1943 donc pendant la seconde guerre. De parents inconnus, après avoir fait des recherches pour retrouver mes parents biologiques, j’ai appris que mon père naturel était aviateur et outre-mer à ma naissance et Canadien-français âgé de 28 ans (en 1943). Il n’était peut-être pas au courant de mon existence……je lis depuis très longtemps tout ce que je peux trouver sur l’aviation durant la seconde guerre. Et je regarde les photos pour essayer de retrouver une ressemblance avec moi. J’ai lu plusieurs livres. Mon rêve serait bien sûr de connaître son histoire, mais il n’est sûrement plus là pour m’en parler… J’aimerais ça rencontré un vétéran de l’aviation… qu’elle était la vie de ces hommes… pour lequel j’ai le plus grand respect…
    Ma mère biologique était native de la région de Québec et âgée de 24 ans à ma naissance… Elle est décédée il y a 2 ans. Je ne l’ai jamais connu.
    Votre blog m’a donné beaucoup d’informations,le 11 novembre je me recueille en souvenir de mon père que je n’ai pas connu mais dont le sang coule en moi et je suis fier de lui même sans le connaître c’est mon héros.
    L’enfant inconnu du soldat inconnu.
    (À ma naissance je portais le nom de Sylvio Vincent.)

  4. Bonsoir de la vieille Europe,
    Je découvre Votre page et navigue d’articles en articles : heureux d’avoir trouvé un blogue en rapport avec mon travail d’écrivain.
    Touché, également, de voir que Vous oeuvrez pour la mémoire des Vétérans et tentez d’aider généalogiquement les personnes qui en ont besoin.
    Je travaille actuellement à l’écriture d’un roman qui m’a permis de rentrer en contact avec des vétérans de la Guerre du Pacifique, en particulier des photographes ayant traversé cette période de l’Histoire.
    Je prends sans hésiter un abonnement sur Vos pages.
    Veuillez recevoir mes meilleurs sentiments.
    Jm RiHET

  5. Bonjour Pierre,
    I read Your article about the researches You did on the village of Dozulé, Normandy, France.
    I will try to help.
    I will be in Bretagne next week for one month, then near Nantes and La Rochelle. if it can help to be "on the field" from these areas, don’t have any hesitation.
    Sincerely,
    Jean-Michel RiHET

  6. Bonjour de France,

    Moi aussi je découvre – plus exactement, je redécouvre votre site.
    Ce qui m’a incité à revenir, c’est l’anecdote suivante.

    J’ai eu la chance de rencontrer récemment Mr R. Fourès, mitrailleur supérieur dans le même équipage que mon père (radio) au Squadron 346/Groupe Guyenne, et il m’a raconté qu’il avait un excellent copain* au Squadron 425 ‘Alouette’.

    Le ‘Guyenne’ était lui aussi sur Halifax et lui aussi basé dans le Yorkshire (Elvington), comme vous le savez peut-être ?

    Une fois où il était allé lui rendre visite sur sa base et y passer la nuit, R. Fourès était intrigué par des planches qui menaient à la chambrée dans leur hutte Nissen.
    Quand il lui a demandé à quoi ça servait, son copain canadien lui a simplement dit: "Attends, tu verras !".
    Au milieu de la nuit, grosse pétarade dans la hutte : un type arrive direct sur sa moto, plonge littéralement de celle-ci sur son lit, et … s’endort !

    Excellents, les Canadiens !

    * Si vous le souhaitez, je pourrai lui demander son nom exact. Je sais simplement qu’il est maintenant décédé.

  7. Bonjour de France

    Je découvre votre site qui me permet d’approfondir mes recherches sur un pilote Canadien (F/O Henry Hector MacKenzie) tombé à bord de son Hawker Typhoon dans les marais de mon village le 3 janvier 1944. J’essaie de retracer son parcours militaire ainsi que son cycle d’entraînement dans la RCAF dans la perspective d’écrire un livre sur son histoire et sa fin tragique sur le sol de France.
    Nous avons rendu hommage à ce pilote l’année dernière avec l’inauguration d’un monument (avec le moteur de son avion) ainsi que le baptême d’une rue portant désormais son nom.

    Félicitations pour la qualité de vos articles très intéressants et pour ce devoir de mémoire.
    Bien cordialement
    FARDEL Eric

  8. Sir,

    I am not French so I had to read this through Google Translate. I hope it will do a decent job of what I will say.

    Thank you for visiting my blog. I too love history. Specifically, World War 2, my grandfather survived the Bataan Death March. My granduncle did not. I wasn’t close to my grandpapa growing up and I would have loved to hear stories of times past. I know it was a painful time and it is a dream of mine to write a biography of my ancestors. I admire the work you and Pacific Paratrooper are doing and hope to do something like it for my grandfather.

    I hope you will continue with what you are doing.

    Best regards,
    Mary

  9. Bonjour Pierre.
    Il y a un petit moment que j’ai laissé un message sur le site mais aujourd’hui je remédie à cela.
    Pour info à diffuser, j’ai récemment trouvé et acheté sur internet (en France, là où j’habite) une lettre (Armed Forces Air Letter, sans date) envoyée de Mlle Thérèse Tardif d’Ottawa au Lieutenant Raymond Robichaud (#4 CIRU, Canadian army, overseas).
    En faisant quelques petites recherches, j’ai déniché comme équipier de bombardier (Coup de Grâce était le nom) un certain Raymond Robichaud. Il n’était que sergent, mais évidemment, il se peut que ce soit la même personne ?
    Voilà, je donne donc ces informations à quiconque peut et a envie, ou aurait besoin, d’en faire quelque chose…
    Je reste bien sûr disponible éventuellement pour aider, dans la modeste limite de mes connaissances.
    Tourlou !

  10. Bonjour M. Lagacé

    Félicitations pour votre blogue, c’est une vraie mine d’or d’informations!
    Y a-t-il une façon de vous contacter personnellent pour une question spécifique sur un article déjà paru?

    Merci beaucoup,
    René

  11. Bonjour M. Lagacé,

    Mon nom est Daniel Rivière et je suis membre du CA de la Fondation Aérovision Québec (FAQ). Présentement, la Fondation prépare une nouvelle édition de son Panthéon de l’Air et de l’Espace qui devrait être présenté d’ici quelques semaines, soit en avril 2014. Aussi, ceci est une invitation à quiconque (comme vous) s’intéresse au patrimoine aéronautique (militaire comme civil) d’ici. Évidemment, le bénévolat est à l’honneur pour la plupart d’entre nous mais la passion et l’enthousiasme de ses membres les plus actifs s’avère aussi contagieux que prometteur pour la suite des choses.

    La Fondation a à sa disposition un passionnant site web (www.aerovision.org) ainsi qu’un compte courriel bien à lui (info@aerovision.org). Notre local est situé au 5430 Chemin de Chambly à Saint-Hubert Québec, Canada J3Y 3P1 et il nous fera plaisir de vous y recevoir sur prise de rendez-vous.

    Bienvenue aux FANAS – petits et grands – que l’histoire de l’aéronautique d’ici intéresse.

    M. Daniel Rivière
    Membre du CA de la FAQ

    • Bonjour Monsieur Rivière,

      Je viens d’approuver votre commentaire en corrigeant mon nom.
      Je suis Pierre Lagacé, Pierre Légaré étant l’autre humoriste.
      Pas d’offense.
      Je connais très bien votre Fondation depuis 2010 grâce à ma rencontre d’un vétéran aviateur du 425 Alouette. Il a été intronisé au panthéon.

      Je consacre un autre blogue à l’escadrille 425 Alouette.
      Je vous invite à le découvrir…

      http://425alouette.wordpress.com/

      Pierre Lagacé

  12. M. Lagacé,

    Les membres du CA de la FAQ aimeraient bien obtenir vos coordonnées afin de vous contacter directement. Nous aimerions beaucoup vous rejoindre directement au moment et à l’heure qui vous convient. Si cette invitation amicale vous intéresse, vous pouvez me rejoindre directement par l’entremise des coordonnées apparaissant ci-dessous.

    Salutations distinguées.

    M. Daniel Rivière
    Membre du CA de la Fondation Aérovision Québec
    5430 Chemin Chambly
    Saint-Hubert, Québec
    J3Y 3P1

  13. Bonjour,

    Je suis membre d’une association en France (Aux Marins) qui a pour objet d’entretenir la mémoire des marins morts pour la France.

    Je me permets de laisser l’adresse de notre site internet sur lequel vous trouverez le résultat de notre travail : auxmarins.net

    Très bientôt nous organisons une cérémonie pour les marins de l’Athabaskan morts en mer d’Iroise (en face de Brest).

    Très cordialement

  14. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter ici, n’ayant pas trouvé d’autres moyens (mail ou autres) au sujet d’une question relative à plusieurs aviateurs canadiens présents au sein du 14 Squadron durant la campagne d’Afrique de l’Est (1940 – 1941).

    Effectuant depuis maintenant 2 ans des recherches sur les opérations aériennes dans ce secteur ( http://aviationaoi.wordpress.com/ ), je souhaite créer sur mon site une rubrique pour ajouter quelques courtes biographies des personnels cités, je recherche des informations à leurs sujets.

    S’agissant du premier, je connais juste son nom : Jean B. (Bruno ?) Le Cavalier, et la liste des missions auxquelles il a participé (je peux vous en communiquer la liste).

    Le site du CWGC mentionne un pilote du même nom (et même Squadron) tué en Eqypte (27 mai 1941) originaire de Montréal. Probablement le même.
    Comme je sais que vous avez des grandes connaissances sur les aviateurs canadiens francophones, auriez-vous des informations supplémentaires à son sujet, en dehors de sa carrière au 14 Squadron RAF ?

    De même, j’ai noté la présence d’un autre pilote canadien (anglophone) : le Flight Officier Samuel Soderholm, tué le 3 juillet 1940 (son appareil, un Wellesley, est abattu par le Fiat CR.42 du Tenente Mario Visintini aux environs de Decamere, en Érythrée). Sa fiche sur le site du CWGC indique qu’il est originaire de British Columbia.

    Un troisième membre du Squadron est aussi originaire du Canada : Flight Lieutnant Andrew Smith (Saskatoon). Je n’ai aucunes autres informations le concernant autres que son passage au 14 Squadron RAF.

    Un quatrième, le Pilot Officier David Illsley (originaire de Nova Scotia), tué le 14 novembre 1941 alors qu’il était Squadron Leader du 47 Squadron RAF.

    Enfin, un cinquième, le Flight Lieutnant George D. Hill (originaire de la province de Saskatchewan). Là encore, je n’ai pas d’informations autre que son passage au 14 Squadron RAF.

    Si à tout hasard, vous avez des informations relatives à ces aviateurs (je peux vous communiquer un résumé de leurs carrières au sein du 14 Squadron RAF durant la campagne en Afrique Orientale Italienne) ?

    Bien Cordialement
    Alexis ROUSSELOT

  15. Jean Bruno Le Cavalier sur le Mémorial virtuel de guerre du Canada
    À la mémoire du
    Lieutenant d’aviation
    Jean Bruno Le Cavalier
    décédé le 27 mai 1941

    http://www.veterans.gc.ca/fra/remembrance/memorials/canadian-virtual-war-memorial/detail/80003747?Jean%20Bruno%20Le%20Cavalier

    J’ai trouvé son nom dans une liste de London Gazette.

    The undermentioned are granted short service commissions as Acting Pilot Officers on
    probation, 9 th July 1938:

    Wiki

    When World War II broke out the squadron was transferred to Egypt but soon returned to Amman.[3] In May 1940, with the likelihood of war between Britain and Italy increasing rapidly, 14 Squadron was ordered to move to Port Sudan to reinforce the weak RAF forces in East Africa facing Italian forces in Ethiopia and Eritrea.[13] On 10 June, Italy declared war on Britain and France, and on the night of 11/12 June 14 Squadron flew its first offensive mission of the Second World War, when nine Wellesleys bombed fuel storage tanks and the airfield at Massawa.[14] It lost its first Wellesley to Italian defences on 14 June during a second raid against Massawa.[15] The squadron received a single Supermarine Walrus from 47 Squadron which was used for patrols over the Red Sea in July 1940,[16] while the squadron’s Welleselys continued bombing missions against Italian targets.[17] The Squadron started to receive twin-engined Bristol Blenheims in September that year, flying its first Blenheim mission on 20 September,[18] and flying its final Wellesley sortie on 20 November.[19] In March 1941 it carried out bombing raids in support of the assault on Keren.[20]

  16. Vous pouvez avoir son dossier militaire d’Archives Canada.
    Le délai est de six mois.
    Je vous enverrai le formulaire demain.
    Même chose pour tout autre personne morte durant la guerre et qui faisaient partie des forces armées.

  17. À la mémoire du
    Capitaine d’aviation
    Andrew John Smith
    décédé le 12 février 1942

    http://www.veterans.gc.ca/fra/remembrance/memorials/canadian-virtual-war-memorial/detail/1282561?Andrew%20John%20Smith

    Sur un site fiable

    Le 19 août 1940, le Squadron 274 est reformé à Amriya, en tant qu’unité de chasse, l’Escadrille A volant alors sur Hurricane et l’Escadrille B sur Gladiator. Une Escadrille de Français Libres est aussi attachée à l’Unité en transfert depuis le Squadron 80 qui l’accueillait jusque là. Ce petit groupe comprend 2 MS 406 et 2 Potez 63-11. A partir du 28 septembre 1940, l’unité est totalement équipée en Hurricane. Les opérations aériennes débutent le 9 décembre, avec des missions de chasse libre au-dessus du désert de l’Ouest jusqu’en mai 1942. Après une première campagne de Libye pendant laquelle le squadron remporte un grand nombre de victoires , une escadrille est envoyée à Malte en mars 1941 en renforcement du Squadron 261 qui absorbera finalement les éléments envoyés. Avec l’arrivée de l’Afrika Korps, les pertes ors de la deuxième campagne de Libye sont plus importantes et à partir d’avril, le Squadron 274 est engagé pour assurer la couverture aérienne lors de l’évacuation de la Crête. Puis le squadron est chargé de la défense du Delta du Nil jusqu’en octobre 1941, époque à laquelle il se transforme sur Hurricane IIb. A partir de mai 1942, le squadron va pouvoir effectuer des missions d’attaque au sol avec ses nouveaux Hurricane IIc. C’est avec cette configuration que le squadron est engagé à El Alamein, puis à travers la Libye au fur et à mesure que la 8eme Armée libère des terrains. A la fin de la campagne d’El Alamein, le squadron a remporté un total de 145 victoires depuis le début de la guerre.

    • Bonjour,

      Désolé de répondre seulement maintenant, fin de semaine et week-end très chargé.

      Merci pour vos renseignements. En effet, mes connaissances sur la RCAF ou les aviateurs canadiens, ainsi que les sites Internet institutionnels et sérieux en la matière sont très réduites. Comme je sais que vos connaissances sont très nombreuses et que vous parler français (mon anglais écrit est déplorable), je ne suis permis cette petite demande.

      Donc, si je me base sur les différentes informations :

      1°: Flight Officier Jean B. Le Cavalier
      Né à Montréal (date 1916 ?). Rejoint la RAF en 1938 (short service commissions : 9 juillet). Intègre, par la suite, le 14 (RAF) Squadron où il participe à la campagne d’AOI, puis d’Afrique du Nord.
      Disparaît en mission, le 27 mai 1941, lorsque son Blenheim Mk IV (V5593) s’écrase après un bombardement sur Maleme.
      Enterré au cimetière d’El Alamein (tombe : XXVIII. J. 20).

      2°: Flight Officier Samuel G. Soderholm
      Né à Kimberley, British Columbia (date 1914 ?).
      Rejoint le 14 Squadron où il participe à la campagne d’AOI.
      Disparaît le 3 juillet 1940, lorsque son appareil, le Wellesley (L2652), est abattu par le Fiat CR.42 du Tenente Mario Visintini (412a Squadriglia) aux environs de Decamere, en Érythrée.
      Inscrit sur le Mémorial d’El Alamein (colonne : 239).

      3°: Flight Lieutnant Andrew J. Smith.
      Né à Saskatoon, Saskatchewan (date ?).
      Rejoint le 14 Squadron où il participe à la campagne d’AOI. Transféré à la chasse, par la suite, au 274 Squadron, en Afrique du Nord.
      Disparaît le 12 février 1940.
      Inscrit sur le Mémorial d’El Alamein (colonne : 247).
      NB : Par contre, contrairement à ce qui est mentionné sur le site Internet que vous citez, le groupe de Français qui rejoint le 247 Squadron n’est pas "une Escadrille de Français Libres", mais le N°2 French Fighter Flight. En effet, il s’agit principalement d’aviateurs de l’Armée de l’Air ayant quitté la Syrie, et qui se sont engagés au sein de la RAF (sans passer par la France Libre) : "Alors même que les forces aériennes françaises libres n’ont pas encore été créées, le 8 juillet 1940, trois unités aériennes françaises sont formées au sein de la RAF. Les hommes qui les constituent, n’ayant aucun contact avec Londres ou un représentant du futur chef de la France Libre, décident d’un commun accord de s’engager dans la RAF. (…) On rapporte que le général de Gaulle est entré dans une violente colère quand il a appris que des officiers français s’étaient enrôlés dans la RAF, allant jusqu’à les menacer de les faire juger pour désertion s’ils venaient à se trouver sur un territoire de la France Libre (…)".

      4°: Squadron Leader David M. Illsley.
      Né à Nictaux Falls, Nova Scotia (date 1916 ?).
      Rejoint le 14 Squadron, transféré au 47 Squadron (4 novembre 1941) en qualité de C.O. où il participe à la campagne d’AOI.
      DFC (22 août 1941).
      Disparaît le 14 novembre 1941, lorsque son Wellesley (K7759) s’écrase.
      Enterré au cimetière d’Asmara (tombe : 3. E. 3).

      5°: Flight Lieutnant George D. Hill
      Né Saskatchewan (lieu ? date ?).
      Rejoint le 14 Squadron où il participe à la campagne d’AOI.
      NB : J’ai reçu, samedi, le livre de Michael Napier sur le 14 Squadron (NAPIER M. Winged Crusaders: The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915-45. Pen & Sword. 324 p.). Et une note de bas de page indique qu’il a survécu à la guerre, rejoint le RCAF en 1945 (jusqu’en 1957) et son décès en 2004 (sans autres précisions sur sa carrière, après le 14 Squadron).

      Dans tous les cas, encore merci à vous pour les précisions sur ces aviateurs. Pas toujours facile à trouver.

      Alexis ROUSSELOT

      • Merci pour votre nouveau commentaire.
        J’apprécie beaucoup!

        J’adore ceci également…

        "Alors même que les forces aériennes françaises libres n’ont pas encore été créées, le 8 juillet 1940, trois unités aériennes françaises sont formées au sein de la RAF. Les hommes qui les constituent, n’ayant aucun contact avec Londres ou un représentant du futur chef de la France Libre, décident d’un commun accord de s’engager dans la RAF. (…) On rapporte que le général de Gaulle est entré dans une violente colère quand il a appris que des officiers français s’étaient enrôlés dans la RAF, allant jusqu’à les menacer de les faire juger pour désertion s’ils venaient à se trouver sur un territoire de la France Libre (…)"

        J’adore encore plus votre site sur une histoire peu connue. Je veux revenir sur votre recherche et votre site question de faire remarquer à mes lecteurs et mes lectrices que j’ai rencontré un passionné encore plus passionné que moi!

  18. Bonjour,

    C’est extrait d’un article de Yves Morieult : "Les French Flights, des escadrilles françaises au sein de la RAF", dans Aéro Journal (ancienne version), n°33, octobre – novembre 2003, p. 4 à 21.

    Je voulais signaler que trop de sites internets / articles / voir livres anglophones utilise cette appellation des Free French Flights, alors qu’il n’était en aucun cas issu de la France libre, même si la majorité ont rejoint par la suite les FAFL (il est vrai, que les structures des différentes composantes françaises durant la WWII sont très compliqués en fonction de l’allégeance à tel ou tel).

    Pour le reste, mon petit site est très loin de la qualité de vos différents blogs. Je suis toujours très impressionné, lorsque je fais lecture de vos "billets" de votre capacité à pousser au maximum la recherche afin de trouver la solution ou au moins un début de solution. En outre, je n’ai pas la chance d’avoir accès à des anciens ou documents provenant d’anciens ou familles. Je suis dans l’obligation de devoir me limiter à des sources secondaires ou quelques archives (surtout les ORB / War Diaries de la RAF / SAAF). Quoique ce travail reste passionnant et donne envie à chaque fois d’aller plus loin car malheureusement, il manque beaucoup sur de nombreux faits (dont certains, faute de documents resteront énigmatiques ou inconnues). Ainsi, que pour rendre hommage à ces aviateurs dont les combats dans cette zone géographique restent trop souvent ignorés. Et je pense qu’ils ne doivent pas rester oubliés.

    Personnellement, il y a encore 2 – 3 ans, j’ignorais totalement cet épisode de la WWII (sauf le vague souvenir d’une BD d’Hugo Pratt "Dans un ciel lointain").

    Malheureusement, préparant une thèse de Doctorat en droit constitutionnel (Justice constitutionnelle comparée), je ne peux qu’y consacrer un temps réduit avec parfois des longues pauses.
    Il manque aussi une version anglaise, car le français est, certes, une très belle langue mais pas forcément optimal pour présenter ce travail et toucher les personnes potentiellement intéressés (un de mes rêves seraient d’être un jour contacté par un membre de la famille d’un des aviateurs engagés en AOI et cherchant des info à son sujet), malheureusement mon anglais écrit est fort médiocre.

    Bien Cordialement
    Alexis ROUSSELOT

    • Impressionné par mes blogues, moi je le suis par le vôtre.
      Parler d’une histoire complètement ou presque inconnue de la Deuxième Guerre mondiale.
      Votre site mérite d’être plus connu.
      C’est ma prochaine mission sur Lest We Forget, version anglaise de Souvenirs de guerre.

      J’attends seulement de finir mon ultime hommage aux marins de l’Athabaskan le 29 avril 2014.

  19. Salut Pierre,

    il y a un bout que je ne t’ai pas écrit, mais je garde tous tes messages pour les lire par la suite. Dernièrement, j’ai mis la main sur un vidéo d’un U-Boot en Gaspésie, filmé par les sous-mariniers du dit U-Boot. J’ai été vraiment chanceux de tomber sur ce film. Film qui a été filmé au large de Cap-des-Rosiers (Gaspé) si je ne me trompe pas, car le phare qu’on y aperçoit ressemble à celui du même endroit et le paysage est le même. Sur ce, je vais essayer de te le faire parvenir aussi j’ai découvert cela sur un site privé en Allemagne qui stipulait en allemand vidéo rare!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s