Débarquement du 6 juin 1944

Un autre texte de Ti-Mick, le surnom de son père quand il était avec les Fusiliers Mont-Royal.

Voilà, le Débarquement du 6 juin 1944 fut enfin une réussite.

Mais son prix et celui de la Libération européenne fut grand pour tous les pays « normalement constitués » et tous les peuples, politiquement libres d’eux-mêmes ou pas, qui ne se laissèrent pas bercer par les solutions grossières et d’apparence facile du nazisme…

Nazisme en abrégé français, Nationalsozialismus et National-Socialisme en versions originales allemande et française.

Quelle duperie tragique que celle-là !

Duperie contre laquelle plusieurs, comme mon propre paternel, partis d’un autre continent, payèrent une bêtise politique qui pourtant n’était pas la leur, jusqu’à leur mort. Bêtise politique qui pourtant n’était pas la leur et pour laquelle, aussi et surtout, plusieurs autres, trop, beaucoup trop, infiniment trop d’autres, perdirent de leur jeune vie.

Sans parler de toutes ces victimes civiles qui périrent sous les bombardements et les combats.

Je n’en dirai pas plus, cela ne servirait à rien.

Il vaut mieux que je vous laisse tout simplement regarder quelques-unes de mes photos.

Cimetière de Colleville-Sur-Mer, le 4 juin dernier.

 

IMG_2645

Cimetière de Colleville-Sur-Mer

IMG_2647

Cimetière de Colleville-Sur-Mer

IMG_2649

Cimetière de Colleville-Sur-Mer

Cimetière de Cintheaux, le 5 juin dernier.

IMG_3165

Cimetière de Cintheaux

 

IMG_3166

 Cimetière de Cintheaux

  IMG_3174

Cimetière de Cintheaux

Et là, deux drapeaux comme deux colonnes d’honneur.

IMG_3173

A l’entrée de l’allée qui mène au Cimetière, stèle en mémoire du plus jeune soldat allié tué au combat lors de la Seconde Guerre Mondiale.

IMG_3143

 

IMGP0093_2

Celui qu’ils appelaient leur « petit gars », était de la même unité que mon père.

 IMG_3153

Et pour finir aujourd’hui, quelques coquelicots de Normandie pour tous ceux et celles qui, bien qu’ils ne peuvent pas s’y rendre, ont tout de même à cœur de cultiver notre « Je me souviens ».

IMGP1094

 

 

5 réflexions sur “Débarquement du 6 juin 1944

    • This reader has been contributing these posts. He visits Normandy every year.

      His father was at Dieppe, the botched landing in 1942, which is still quite controversial.

      Very controversial…

  1. Picture of Gérard Doré

    He dreamt perhaps of heroic fights that fashion heroes. He landed at Courseulles-sur-mer on 8th July 1944 and took part in operations south of Caen. He was cut down by enemy machine-gun fire. He was sixteen. Three comrades older than he are buried at his side, their dreams unfinished, and their youth intact. 147 others were less than twenty. Gerard Dore lies in the cemetery at Cintheaux. With 2,959 graves it is the biggest Canadian War Cemetery of the Second World War.

  2. http://normandie44.canalblog.com/archives/2011/12/18/22990309.html

    Soldat Gérard Doré.

    Compagnie D / Régiment des Fusiliers Mont-Royal

    2e Division d’infanterie canadienne.

    Date du décès 23 juillet 1944.

    Matricule # E 584.

    Cimetière de Bretteville-sur-Laize.

    Né le 29 août 1927 à Val-Jalbert dans le comté de Roberval au Québec, il était le sixième des dix enfants (4 garçons et 6 filles) d’Isidore et Marie-Anne Doré. A 13 ans il quitte l’école pour travailler comme commis dans une banque. Le 3 avril 1943, il s’engage dans l’armée en mentant sur son âge, expliquant qu’il est né le 29 août 1924, ce que son physique lui permet de faire croire, alors qu’il n’a pas l’âge légal pour être enrôlé. Dûpés les dossiers de recrutement montrent qu’il a terminé sa 9e années d’études, avec une prédilection pour l’arithmétique, les langues et la lecture de littérature, et aime également pratiquer le hockey, le baseball et le tennis. Son dossier indique qu’il a quitté l’école à 17 ans.

    Gérard Doré sert tout d’abord dans l’Artillerie royale canadienne et suit sa formation de base à Lauzon, mais le jeune garçon rève de devenir conducteur de char dans le Corps des blindés Canadiens, le CAC. Durant son instruction les dossiers le décrivent comme prometteur, avec un potentiel de sous-officier, énergique, ambitieux et impatient d’aller se battre à l’étranger. En octobre 1943, il est affecté au CAC, mais très vite il est transféré dans une unité d’infanterie francophone. Après un séjour à Delbert en Nouvelle-Ecosse, il embarque le 1er mai 1944 pour l’Angleterre, où il arrive le 7 et rejoint le régiment des Fusiliers Mont-Royal. L’unité débarque en Normandie le 8 juillet et elle est immédiatement engagée sur le front.

    Le Régiment est alors engagé au combat aux côtés de la 2e brigade blindée canadienne et du Royal Higland Regiment (Black Watch) of Canada, face à trois divisions SS-Panzerdivisions, dans les environs de Saint-Martin-de-Fontenay, pour la bataille de la crête de Verrières qui est l’objectif des Alliés. Située à 8 kilomètres de Caen elle surplombe de grandes plaines et domine la campagne de Caen et Falaise. Des combats meurtriers vont s’y dérouler du 18 au 27 juillet. Le 20 et 21 juillet 1944, le Mont-Royal livre des combats acharnés sur la crête de Verrières, ils ont pris puis perdu les fermes de Beauvoir et Troteval et ne peuvent pas aller plus loin. Le dimanche 23 juillet, un mois avant son 17e anniverssaire le soldat Gérard Doré est tué au combat près de la ferme de Beauvoir.

    Il été âgé de 16 ans et 11 mois, considéré comme le plus jeune des soldats alliés à mourir sur le front de l’Ouest, il repose aux côtés de ses frères d’armes dans le cimetière militaire canadien de Bretteville-sur-Laize près de Cinthaux en Normandie. Un monument et un lutrin d’interprétation situé près d’un vieux mur, seul vestige restant de la ferme de Troteval, ont été érigés dernièrement pour rappeler le sacrifice du Régiment des Fusiliers Mont-Royal, ainsi qu’un autre à l’endroit même où le soldat Doré fut tué le 23 juillet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s