À lire…

Bonjour Pierre.

Il y a un petit moment que j’ai laissé un message sur le site mais aujourd’hui je remédie à cela.

Pour info à diffuser, j’ai récemment trouvé et acheté sur Internet (en France, là où j’habite) une lettre (Armed Forces Air Letter, sans date) envoyée de Mlle Thérèse Tardif d’Ottawa au Lieutenant Raymond Robichaud (#4 CIRU, Canadian army, overseas).

En faisant quelques petites recherches, j’ai déniché comme équipier de bombardier (Coup de Grâce était le nom) un certain Raymond Robichaud. Il n’était que sergent, mais évidemment, il se peut que ce soit la même personne ?

Voilà, je donne donc ces informations à quiconque peut et a envie, ou aurait besoin, d’en faire quelque chose…

Je reste bien sûr disponible éventuellement pour aider, dans la modeste limite de mes connaissances.

Tourlou !

7 réflexions sur “À lire…

  1. Je ne pense pas qu’il était un aviateur.
    Je ne trouve pas sur Internet aucune référence à No. 4 C.I.R.U.
    Bizarre quand même!
    J’ai pensé à Canadian Infantry Regiment… mais ça ne donne aucune piste.

  2. Nous en sommes tous deux au même point de recherche…
    Peut-être quelqu’un d’autre, grâce à ton site, nous mettra-t-il sur une piste ?

    Tourlou !

  3. Bonjour,
    Je suis doctorante en études littéraires et je suis arrivée sur ce blogue par hasard. Je m’intéresse à l’écrivaine Thérèse Tardif, originaire d’Ottawa, qui a publié deux romans en 1943 et 1951. Les deux livres ont fait scandale auprès de la critique catholique de l’époque et madame Tardif n’a pas reçu la reconnaissance qu’elle méritait. J’ignore si la lettre provient de la même personne, mais j’aimerais savoir s’il est possible d’en obtenir une copie ou d’avoir certaines informations sur son contenu. Si madame Tardif y décrit son quotidien, ses activités, etc., cette lettre constituerait pour moi une mine d’or. Merci!

    • Je viens d’écrire à ce lecteur…

      Bonjour,

      J’ai eu ce commentaire…

      Bonjour,
      Je suis doctorante en études littéraires et je suis arrivée sur ce blogue par hasard. Je m’intéresse à l’écrivaine Thérèse Tardif, originaire d’Ottawa, qui a publié deux romans en 1943 et 1951. Les deux livres ont fait scandale auprès de la critique catholique de l’époque et madame Tardif n’a pas reçu la reconnaissance qu’elle méritait. J’ignore si la lettre provient de la même personne, mais j’aimerais savoir s’il est possible d’en obtenir une copie ou d’avoir certaines informations sur son contenu. Si madame Tardif y décrit son quotidien, ses activités, etc., cette lettre constituerait pour moi une mine d’or. Merci!

      Son courriel

      xxxx.xxxxx@xxxxxxxx

      Merci de lui répondre

      Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s